EDF et GDF obtiennent des hausses de tarifs

Soumis à une forte pression sur leurs coûts, les deux énergéticiens s'en sortent avec des hausses de tarifs inférieures à leurs demandes. Mais cela ne tarit pas leur générosité envers les actionnaires, tandis que les ménages trinquent.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF et GDF obtiennent des hausses de tarifs
Les deux énergéticiens réclamaient de nouvelles augmentations de tarifs, ils sont partiellement exaucés. GDF, qui souhaitait en juillet une hausse de 9,5 %, obtient 5 %. EDF, qui selon Le Figaro attendait 3,5 %, récupère 2 % sur les tarifs particuliers, 6 % pour les tarifs applicables aux PME, et 8 % pour ceux applicables aux grandes entreprises. Ces majorations devraient entrer en vigueur mi-août, après que la Commission de régulation de l'énergie aura rendu son avis consultatif.

3ème hausse du gaz. Le gaz a déjà augmenté deux fois depuis janvier, et la prochaine réévaluation portera la hausse à 15,2 % au total. Elle est la conséquence de la flambée des prix du pétrole, sur lequel est indexé le prix du gaz. Or, GDF achète à l'étranger 90 % du gaz qu'il vend en France.

5 euros par mois. Selon le ministère de l'Economie, l'impact moyen pour les ménages sera de l'ordre de 5 euros par mois, pour un foyer de 4 personnes se chauffant au gaz. Le gouvernement a par ailleurs décidé d'instaurer un système de tarif social du gaz, à l'instar de celui qui existe pour l'électricité et qui devrait être renforcé.

En sandwich. Si le tableau est sombre pour les ménages, les énergéticiens, eux, sont confrontés à une situation difficile : d'un côté, leurs coûts augmentent sans pouvoir les contrôler ; de l'autre, les perspectives de croissance de la demande sur le long terme sont limitées en raison des préoccupations environnementales qui incitent à réduire la consommation. Soumis à des tarifs réglementés et à davantage de concurrence, ils retrouvent dans une situation inédite qui pèse sur leurs perspectives financières.

Les ménages trinquent. EDF a cependant promis une croissance régulière du dividende versé aux actionnaires, et GDF Suez, outre le dividende exceptionnel de 600 millions d'euros versé à l'Etat cette année, prévoit une croissance de 10 à 15 % par an en moyenne des dividendes entre 2007 et 2010. Ce sont donc les consommateurs qui devraient faire principalement les frais de cette politique.

Raphaële Karayan

En savoir plus :
EDF, tarifs bientôt en hausse et résultats conformes aux attentes (01/08/2008)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS