Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

EDF et Areva travaillent au design d’un nouveau réacteur nucléaire

Ludovic Dupin , , ,

Publié le

En sus de l’amélioration de l’EPR et du développement d’un réacteur franco-chinois, EDF affirme que des études pourraient être initiées dès l’été 2014 pour concevoir un nouveau design de réacteur nucléaire.

EDF et Areva travaillent au design d’un nouveau réacteur nucléaire

Auditionné par la Commission d’enquête parlementaire sur le nucléaire, ce jeudi 27 février, Hervé Machenaud, directeur exécutif du groupe Production et Ingénierie d’EDF, a évoqué le développement d’un nouveau réacteur nucléaire français. Parlant des différentes hypothèses pour l’avenir de la 3ème génération de réacteurs, il explique que certaines solutions consistent à faire évoluer le design de l’EPR. Tandis que "d'autres sont plus profondes et permettront d'évoluer progressivement vers un nouveau design de réacteur…".

Ainsi, le haut dirigeant estime que la conception de base du réacteur pourrait être engagée dès l’été 2014. "Il serait compatible par exemple avec les calendriers saoudiens", précise Hervé Machenaud. Le Royaume prévoit en effet de diversifier son mix énergétique en misant sur les renouvelables et le nucléaire. Il s’agirait de construire 16 réacteurs pour lesquels les premiers appels d’offres sont attendus fin 2014 .

Six milliards par EPR

Ce nouveau réacteur sera "à la fois plus sûr, plus efficace et plus économique", affirme Hervé Machenaud. Mais, il n’interfère pas avec l’optimisation de l’EPR, dont quatre unités sont en construction dans le monde. Deux autres modèles doivent être érigés au Royaume-Uni. EDF ne renonce pas non plus au développement d’un réacteur franco-chinois avec CGN.

Au cours de la même audition, Hervé Machenaud a également estimé le coût d’un EPR de série entre 6 et 6,5 milliards d’euros, soit deux milliards d’euros de moins que les deux EPR en construction à Flamanville (Manche) et à Olkiluoto (Finlande), qui sont des têtes de série.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

10/03/2014 - 10h26 -

Il faudrait surtout que ce nouveau réacteur soit écoconçu, en particulier compatible avec son propre futur démantèlement
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle