EDF est sur le point de soumettre un nouveau projet d'EPR au Royaume-Uni

Le fournisseur public d'électricité français EDF a fait savoir lundi 25 mai qu'il prévoyait de soumettre "bientôt" une demande d'autorisation pour la construction de deux réacteurs nucléaires EPR sur le site de Sizewell C, dans l'est de l'Angleterre, après une pause dans le projet à cause de la crise sanitaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF est sur le point de soumettre un nouveau projet d'EPR au Royaume-Uni
La décision finale d'investissement dans Sizewell C est envisagée pour fin 2021. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

EDF doit soumettre "bientôt" une demande d'autorisation pour la construction de deux EPR sur le site de Sizewell C, dans l'est de l'Angleterre.

Cette information intervient après un article du Sunday Times évoquant le dépôt d'une demande d'autorisation de développement (DCO) dimanche 24 mai, EDF ayant annoncé fin mars le report de cette demande en raison de la pandémie.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Nous prévoyons de soumettre bientôt une demande de planification pour Sizewell C après une pause due au coronavirus", a indiqué le groupe dans une déclaration transmise à Reuters.

"Nous le confirmerons dès que la demande sera déposée. Il est important de noter que l'engagement public dans le processus n'interviendra qu'une fois que l'inspecteur de planning aura accepté la demande, ce qui prend environ un mois", a ajouté EDF.

partenariat entre EDF et le chinois CGN pour la construction de deux réacteurs EPR

EDF et la China General Nuclear Power Corporation (CGN) ont signé en 2016, en même temps que les contrats pour le projet d'Hinkley Point, des accords relatifs au projet Sizewell C. Ces accords concernent le développement, la construction et l'exploitation de deux réacteurs EPR pour une capacité totale de 3,2 gigawatts.

Pendant la phase de développement précédant la décision finale d'investissement, la part d'EDF dans ce projet est de 80% et celle de CGN de 20%, le groupe français soulignant dans son document de référence qu'il n'aura plus vocation à contrôler Sizewell C une fois la décision prise et que ce principe impliquera donc la participation d'autres actionnaires.

La décision finale d'investissement dans Sizewell C est envisagée pour fin 2021.

Avec Reuters (Benjamin Mallet, édité par Bertrand Boucey)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS