Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

EDF engagé dans l'exploitation de la première centrale nucléaire du monde arabe

Rémi Amalvy , , ,

Publié le

Bonne nouvelle EDF va accompagner l'entreprise des Emirats arabes unis Nawah dans l'exploitation et la maintenance de la centrale nucléaire de Barakah, la première du monde arabe.

EDF engagé dans l'exploitation de la première centrale nucléaire du monde arabe
EDF va accompagner Nawah dans l’exploitation de la centrale nucléaire de Barakah (Image prétexte)
© Wikimedia - François GOGLINS - c.c

EDF a signé le 21 novembre un accord cadre de 10 ans avec Nawah, filiale d’Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC). Objectif? Accompagner la société émirienne dans l’exploitation et la maintenance de la centrale nucléaire de Barakah, la première du monde arabe.

EDF devrait fournir à Nawah différents services dans les domaines de la sûreté, de la radioprotection, de la gestion du cycle du combustible et du suivi environnemental. Différents contrats seront mis en place, comme des études, du consulting, des formations et du benchmarking.

Impliquer l’ensemble du groupe EDF, dont Framatome, et d’autres partenaires

Les prestations seront définies au fur et à mesure, et pourront impliquer l’ensemble du groupe EDF, dont Framatome, et d’autres partenaires historiques. Contacté à ce sujet, EDF n’a pas souhaité apporter d’indication sur le montant total du contrat.

Afin de garantir "la qualité de l’exploitation des meilleurs standards de sureté" pour la centrale, les premières prestations permettront de mettre en place une "filière indépendante de sûreté qui devra challenger les décisions de l’entreprise". Le site possède quatre unités de production de 1400 MW chacune. La première est actuellement en phase de préparation à la mise en service.

Dans un communiqué, EDF a déclaré être "fier" de cet accord, qui "réaffirme l’ambition de sa stratégie CAP 2030 de tripler ses activités en dehors de l’Europe à l’horizon 2030". De son côté, Nawah a hâte de travailler sur "la mise service de la première unité de la centrale nucléaire de Barakah".

La centrale est constituée de 4 réacteurs APR-1400. La construction du premier a démarré en 2012 et s’est terminée cette année. Celle des trois autres se poursuit encore. L’achèvement actuel du site est estimé à plus de 88%. Lorsqu’elle sera opérationnelle, la centrale permettra d’éviter le rejet de 21 millions de tonnes de gaz à effet de serre par an.

 

 

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

28/11/2018 - 15h30 -

Le premier gaz à effet de serre étant la vapeur d'eau, comment peut-on parler d'éviter des tonnes de gaz à effet de serre ... en voyant sortir ces fumées blanches, condensations des vapeurs, sortir des cheminées ? Mentir, n'est-ce pas parler contre sa pensée avec l'intention de tromper ? Pour nous et les générations futures, le nucléaire, ce n'est vraiment pas une bonne affaire !
Répondre au commentaire
Nom profil

24/11/2018 - 11h13 -

Transition écologique tout ça tout ça.
Répondre au commentaire
Nom profil

23/11/2018 - 10h56 -

Bravo, beau travail, plus conscients que la france
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle