EDF dépense 2 milliards d'euros pour la centrale nucléaire de Chooz

La centrale nucléaire de Chooz (Ardennes) fête ses 20 ans. Pour prolonger sa durée de vie à 60 ans, EDF a entrepris un investissement de 2 milliards d'euros. Les aménagements courront jusqu'à 2020.

Partager
EDF dépense 2 milliards d'euros pour la centrale nucléaire de Chooz

Avec ses deux réacteurs de 1 450 MW chacun, la centrale nucléaire de Chooz (Ardennes) produit 20 milliards de kWh par an, soit 5% de la production annuelle française. Exploité depuis 20 ans, le site a intégré le programme Grand Carénage d'EDF qui prévoit 51 milliards d'euros d'investissement étalé sur 12 ans (2012-2025) et sur l'ensemble du territoire. Cette opération vise à porter la durée de vie de la centrale à 60 ans.

Deux milliards d'euros seront injectés sur le site de Chooz : 34 millions pour les travaux dits tertiaires (peinture, génie civile, construction de bâtiments), 700 millions pour les travaux de sûreté post-Fukushima, 35 millions pour les opérations de maintenance et enfin 1,4 milliard dans le cadre du Grand carénage (2018-2020).

La première tranche des travaux a débuté avec les travaux d'amélioration de la sûreté. Des piquages ont été entrepris afin de permettre à la Force d'Action rapide du Nucléaire (FARN) de réalimenter en eau les réservoirs de refroidissement en cas d'accident. Des groupes électrogènes supplémentaires ont été posés sur le toit des installations industrielles afin de se prémunir des risques d'inondation.

Par ailleurs, avant les arrêts de tranches de 60 à 70 jours prévus les 25 février et 5 août 2017 afin d'effectuer des opérations de maintenance et avant les deuxièmes visites décennales programmées en 2019 et 2020, ce qui va multiplier les effectifs sur le site, EDF a procédé à d'importants aménagements en 2016. 600 places de parking ont été ajoutées, une base de vie de 600 bungalows a été créée, et le restaurant d'entreprise est passé de 250 à 330 places.

Au pic de l'activité, les effectifs sur le site s'élèveront à 2 300 personnes. En temps normal, la centrale de Chooz emploie 765 agents EDF et 200 prestataires permanents.

Pascal Remy

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS