Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

EDF compte faire oublier Areva avec Framatome

,

Publié le

EDF compte faire oublier Areva avec Framatome
Les récents défauts de fabrication et retards de chantier d’Areva ont fragilisé l’image du nucléaire français.

Comme prévu dans le plan de sauvetage du groupe Areva établi en 2015, EDF a finalisé le 31 décembre l’acquisition des activités d’Areva NP de conception et de fourniture de réacteurs nucléaires, d’assemblage de combustibles et de services. EDF ne détient que 75,5 % du capital, aux côtés de ­Mitsubishi Heavy Industries (19,5 %) et d’Assystem (5 %). L’électricien français prend néanmoins de fait la tête de la filière nucléaire française, comme le souhaitait le gouvernement. Mais pour réussir à vendre le nucléaire français à l’export, EDF devra faire oublier les problèmes de qualité de Creusot Forge, les récents défauts de contrôle dans une usine de combustibles et surtout les retards et les dépassements de budget abyssaux des chantiers de construction de réacteurs EPR. Redonner à l’ex-filiale Areva NP son nom d’avant la création d’Areva en 2001, Framatome, ne va pas suffire. Car si EDF semble confiant sur ses chances d’exporter du nucléaire français, en Inde notamment, il n’a toujours aucun réacteur EPR en fonctionnement à faire valoir. La mise en service de ceux en construction en Chine, Taishan 1 et 2, prévue pour fin 2017 et début 2018, est encore repoussée d’un an.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle