EDF bien noté pour ses émissions de CO2

Alors que l’Europe lutte pour abaisser ses émissions de CO2, le paysage des producteurs d’électricité en la matière est très disparate. L’étude de PwC place EDF sur le podium … grâce au nucléaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF bien noté pour ses émissions de CO2

Dans son étude sur le facteur carbone européen, PwC compare les émissions de CO2 des principaux électriciens européens. D’une manière globale, la production électrique en Europe a baissé de 1,7 % en 2011, suite à la crise économique qui ralentit globalement l’activité. Le principal producteur d’électricité est EDF avec 580 TWh produit en 2011, loin devant les allemands E.on (220 TWh) et RWE (183 TWh).

Or, dans le même temps, les émissions de CO2 du secteur électrique ont progressé de 1,1 %. L’étude de PwC précise que cette hausse est liée à l’arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires en Allemagne et à l’utilisation d’énergies carbonées pour maitriser les coûts de l’électricité dans certains pays en difficultés (Espagne, Portugal, Grèce).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’allemand RWE, premier émetteur de CO2

Le principal émetteur de CO2 européen est l’allemand RWE, riche en centrales à charbon, avec 141,2 millions de tonnes (Mt). Suivent l’allemand Eon (89,5 Mt) et le suédois Vattenfall (77,7 Mt). Du côté des français, GDF Suez apparait en 5e place avec 60,8 Mt pour 181 TWh produits, tandis qu’EDF pointe à la septième place avec 48 Mt. Mais le classement le plus objectif prend en compte le MWh produit. En bas de classement, on retrouve le tchèque CEZ (1 107 kg de CO2/MWh) et surtout l’allemand RWE (772 kg de CO2/MWh). Le français GDF Suez, très présent sur le marché des centrales à gaz, se situe en milieu de peloton avec 337 kg de CO2/MWh.

Dans ce classement, le plus vertueux des producteurs place le norvégien Statkraft en tête avec 23 kg de CO2/MWh. Pas vraiment une surprise pour cet électricien dont la quasi-intégralité du parc de production est de l’hydroélectricité. Le norvégien est d‘ailleurs intéressé par les barrages français. Sur la plus basse marche du podium, apparait … un autre spécialiste de l’hydraulique, le finlandais Fortum (88 kg de CO2/MWh). Le deuxième est EDF avec 83 kg de CO2/MWh sur l’ensemble de son parc européen. Si l’on se limite à la France, cette valeur est abaissée à 30 kg de CO2/MWh. Une valeur liée à la bonne disponibilité du parc nucléaire en 2011.

Ludovic Dupin

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS