EDF annonce un nouveau retard pour l'EPR de Flamanville

PARIS (Reuters) - EDF a annoncé mercredi un nouveau retard de deux ans pour la construction de son réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR de Flamanville dans la Manche, ce qui portera le coût total du projet à six milliards d'euros.

Partager

Le groupe français indique dans un communiqué que la commercialisation des premiers kilowatt-heures produits par la centrale débutera en 2016 et non plus en 2014.

En juillet 2010, EDF avait déjà reporté de deux ans le lancement de l'EPR de Flamanville et à cette époque avait revu à la hausse de deux milliards d'euros le coût du projet à 5 milliards.

"Ce retard est lié à des raisons tant structurelles que conjoncturelles", explique le groupe.

"En termes de maîtrise industrielle, EDF a dû revoir son appréciation de l'ampleur des travaux à mener, notamment en matière de génie civil", poursuit-il.

EDF indique aussi que deux accidents graves ont perturbé l'évolution du chantier au cours du premier semestre de l'année.

A la Bourse de Paris, l'action EDF progresse de 0,81% à 26,20 euros vers 16h30, sous-performant l'indice CAC 40 en hausse de 1,23% au même moment.

Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS