Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

EDF accélère son plan de suppression de postes

,

Publié le , mis à jour le 03/02/2017 À 06H48

Infos Reuters PARIS (Reuters) - EDF souhaite réduire ses effectifs d'environ 6 % en France d'ici fin à 2019, sans licenciement. Ainsi, jeudi, le groupe a confirmé vouloir accélérer son plan de suppressions de postes.

EDF accélère son plan de suppression de postes
EDF a confirmé jeudi un plan de suppressions de postes qui devrait conduire à une diminution des effectifs d"environ 6% en France d"ici à fin 2019, sans licenciement.
© Wikimedia - Tangopaso

Une porte-parole de l'électricien public a précisé que les effectifs d'EDF SA, c'est-à-dire de l'entreprise en France sans ses filiales, s'élevaient à 68.464 personnes à fin 2016 (contre 71.580 à fin 2015). Sur cette base, une réduction de 6% équivaudrait à 4.110 suppressions de postes d'ici à fin 2019.

Une source au fait du dossier avait indiqué mercredi à Reuters que le groupe, pénalisé par une concurrence accrue et par la chute des prix de marché de l'électricité, envisageait de supprimer jusqu'à 5.100 postes en France.

EDF a précisé que ces réductions d'effectifs, résultat du non-remplacement d'une partie des départs en retraite, ne donneraient lieu à "aucun licenciement". "Pour accompagner les salariés en fin de carrière, le groupe (...) mettra en place des mesures d'incitation au départ, sur la base du volontariat", a-t-il ajouté.

EDF prévoit dans le même temps environ 1.500 recrutements en 2017 et 1.000 en 2018, "en particulier pour des postes d'ingénieurs et de techniciens aux compétences spécifiques, dans le domaine de la production et des systèmes d'information".

L'électricien public, dont l'Etat français détient 85,6% du capital, a également indiqué que dans les autres sociétés du groupe comme EDF Energies Nouvelles, sa filiale spécialisée dans les renouvelables, les effectifs resteraient stables en France.

En Bourse, l'action EDF a nettement accentué ses gains après ces annonces et gagnait 2,45% en milieu d'après-midi.

EDF avait déjà annoncé il y a un an son intention de supprimer entre 2.300 et 4.200 postes en France sur la période 2016-2018, sans licenciements, en faisant valoir que ses effectifs avaient crû de 9% entre fin 2010 et fin 2014.

La CGT dénonce de "mauvais choix industriels et financiers"

Dans le cadre de son nouveau plan, EDF a souligné jeudi avoir recruté quelque 20.000 salariés en France entre 2011 et 2016 "afin d'anticiper la vague de départs en retraite (...) et d'assurer les transferts de compétences entre les générations".

La CGT, avant les annonces officielles d'EDF, avait dénoncé jeudi dans un communiqué une "nouvelle cure d'austérité" dont les effets se feraient ressentir dans l'ensemble des filiales du groupe.

Le syndicat a également critiqué "les mauvais choix industriels et financiers" d'EDF, jugeant toutefois que la situation de l'entreprise pouvait être redressée "en mettant en place une stratégie de long terme, avec au coeur le service public et les hommes et les femmes qui la composent (...) à l'opposé de ce que prévoit la direction".

EDF a annoncé le 15 décembre une nouvelle dégradation de son excédent brut d'exploitation en 2017, plus marquée que prévu par les analystes. Fortement endetté et confronté à des lourds investissements dans le parc nucléaire français, le groupe a par ailleurs présenté en avril 2016 un projet d'augmentation de capital de 4 milliards d'euros - dont 3 milliards assurés par l'Etat.

L'opération est désormais programmée d'ici à la fin du premier trimestre alors qu'elle devait à l'origine intervenir avant la clôture des comptes 2016, prévue mi-février.

Pour Reuters, Benjamin Mallet, avec Geert De Clercq, édité par Dominique Rodriguez

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus