EDF a découvert de nouvelles anomalies sur des pièces fabriquées par l’usine du Creusot

De nouvelles anomalies sur des pièces fabriquées à l'usine Areva du Creusot on été détectées par EDF. L'énergéticien français, qui examine actuellement l'ensemble des pièces fabriquées dans cette usine et utilisées dans ses centrales, a transmis les dossiers à l'ASN.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF a découvert de nouvelles anomalies sur des pièces fabriquées par l’usine du Creusot
EDF a découvert de nouvelles anomalies sur des pièces fabriquées à l'usine Areva du Creusot.

EDF a découvert "de nouveaux écarts" sur des pièces fabriquées à l’usine Areva du Creusot. Ces pièces équipent des réacteurs d’EDF en fonctionnement, mais l’énergéticien précise dans un communiqué "quaucun [de ces écarts] n’est de nature à remettre en question l’aptitude au fonctionnement en toute sûreté des équipements concernés".

EDF examine actuellement l’ensemble des composants équipant ses réacteurs nucléaires en fonctionnement qui ont été fabriquées par l’usine du Creusot. Pour chaque réacteur, EDF transmet un dossier à l’Autorité de sécurité nucléaire (ASN). A ce jour, neuf dossiers de synthèses, dans lesquelles sont contenues ces nouvelles anomalies, ont été envoyés à l’ASN, précise EDF.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En 2014 des irrégularités sont découvertes sur la cuve de l’EPR de Flamanville (Manche) qui est fabriquée par l’usine Areva du Creusot. A la demande de l’ASN, Areva procède alors à un audit de sa forge qui révélera, en mai 2016, "des anomalies [...] dans le suivi des fabrications". Ces irrégularités concernent le contrôle de pièces produites depuis 1965, et des falsifications ne sont pas exclues.

En décembre 2016, le Parquet de Paris ouvre une enquête pour "mise en danger d'autrui, faux et usage de faux et tromperie aggravée". En août 2017, l’ASN, quant à elle, demande à EDF d’examiner l’ensemble des composants d'équipements nucléaires fabriqués au Creusot d’ici fin 2018.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS