EcoVadis lève 30 millions d’euros pour accélérer son internationalisation

EcoVadis va investir dans son internationalisation et dans sa R&D. Elle veut continuer d’augmenter la fiabilité de son logiciel d’évaluation de la performance en Responsabilité sociale et environnementale (RSE) des fournisseurs. La société française, créée en 2007, a levé 30 millions d’euros auprès de Partech Ventures.

Partager
EcoVadis lève 30 millions d’euros pour accélérer son internationalisation
EcoVadis a développé un outil d'évaluation de la Responsabilité sociale et environnementale de la chaîne d'approvisionnement.

EcoVadis veut poursuivre son internationalisation. Le spécialiste de l’évaluation de la responsabilité sociale et environnementale (RSE) des fournisseurs vient de lever 30 millions d’euros auprès du fonds Partech Growth de Partech Ventures. Il s’agit du sixième investissement de ce fonds dédié aux entreprises en phase d’accélération de leur croissance et du premier investissement dans une société française.
"Nos investissements vont se concentrer sur le développement géographique, même si nous avons déjà des bureaux à l’international, et nous allons faire un gros effort en R&D", confie Frédéric Trinel qui a cofondé EcoVadis en 2007 avec Pierre-François Thaler.

Suivre la tendance à la transparence des affaires
Les deux associés ont eu le nez creux. "Notre idée est partie d’un constat, explique Frédéric Trinel. Plus on avancera dans le temps, plus il sera nécessaire de renforcer la transparence des achats en termes de RSE." La loi Sapin 2, adoptée cet automne, leur donne raison en instaurant un devoir de vigilance pour les grandes entreprises sur toute leur chaîne d’approvisionnement. "Pour nous, c’est fantastique, glisse l’entrepreneur. Même si notre modèle n’est pas basé sur le développement des réglementations."

Ecovadis a développé une plate-forme logicielle en mode SaaS permettant aux entreprises d’évaluer rapidement la performance de tous leurs fournisseurs. Les grands groupes s’abonnent pour obtenir la fiche de leurs fournisseurs. Et les fournisseurs s’abonnent pour être évalués et montrer patte blanche à leurs clients. Ecovadis gagne sur toute la ligne !

1000 nouveaux clients par mois

Environ 150 grandes entreprises ont pris l’abonnement, principalement des françaises, pour évaluer leur supply chain internationale. Côté fournisseurs, EcoVadis revendique 30 000 clients dans 110 pays. "Nous ajoutons près de 1000 clients par mois", assure Frédéric Trinel. En plus de l’évaluation, les fournisseurs disposent d’un outil pour comprendre et, parfois à la demande de leur donneur d’ordre, améliorer leur évaluation. Celle-ci porte sur 21 indicateurs (émissions de CO2, travail des enfants, corruption, respects des droits fondamentaux de l’homme, etc.).

Pour suivre sa croissance, EcoVadis prévoit de recruter une centaine de personnes dans l’année, qui viendront s’ajouter aux 320 salariés de l’entreprise répartis entre Paris, Londres, New York, Hong Kong, Varsovie et l’île Maurice. Elle va également développer sa R&D en l’orientant notamment vers le machine learning, pour augmenter la fiabilité des évaluations. "Nous sommes convaincus que la tendance du développement durable continuera de structurer le business de manière durable, estime Omri Benayoun, associé chez Partech Ventures. Avoir un standard d’évaluation de la RSE est donc clé, et EcoVadis a réussi à le créer en seulement 9 ans."

Arnaud Dumas

L’argument convaincant
EcoVadis a réussi à bien se développer en Europe. Elle a commencé à aborder le marché américain, l’un des plus importants, mais le potentiel de développement y est encore très important.

EcoVadis en chiffres
Chiffre d’affaires : non communiqué
Effectif : 320 personnes
Montant de l’investissement : 30 millions d’euros
Investisseurs : Partech Ventures
Secteur : logiciel, évaluation Responsabilité sociale et environnementale

0 Commentaire

EcoVadis lève 30 millions d’euros pour accélérer son internationalisation

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS