Ecotaxe : les professionnels satisfaits des décisions du gouvernement

L’Etat a notamment validé la simplification des modalités de répercussion de l’écotaxe poids-lourds des transporteurs vers leurs clients.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ecotaxe : les professionnels satisfaits des décisions du gouvernement

"Il est tout à fait positif que le ministre ait accepté de prendre en compte notre demande de revoir totalement les modalités de répercussion de la taxe afin que cette répercussion soit simple, efficace, et complète", s'est réjoui Jean-Christophe Pic, président de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR).

Cette réaction intervient quelques heures après l’annonce par le ministre des Transports Frédéric Cuvillier du fait que le mode de répercussion de la taxe, défini par un décret pris entre les deux tours de la présidentielle, sera simplifié. Pour l’heure, aucun détail n’a été révélé, mais le système devra être plus simple, efficace et complet

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La fédération salue entre autres le fait que la répercussion intègre "les charges induites", une revendication également portée par l'Union transport et logistique de France (TLF).

"En dehors de répercuter la taxe en elle-même, le dispositif devra intégrer les coûts induits pour les entreprises puisque les camions ne circulent pas toujours avec de la marchandise à l'intérieur, il y a des kilomètres d'approche, des kilomètres à vide", a déclaré Patrick Bouchez, président délégué général de TLF lors d'une conférence de presse.

Selon lui, "il faut que aussi que les frais de gestion, les frais d'équipement des entreprises liés à cette taxe soient pris en compte".

"Dans le bon sens"

Du côté des professionnels du négoce et commerce de gros, la position est la même. "La décision du gouvernement va dans le bon sens, selon Marc Hervouet, président de la Confédération Française du Commerce Interentreprises (CGI). La mise en oeuvre de l'écotaxe, comme prévu dans le décret daté du 4 mai 2012, aurait eu un impact financier plus important sur les négociants et les distributeurs, au risque d'altérer leur compétitivité et de menacer l'emploi".

La taxe sur les poids-lourds doit s’appliquer à compter de juillet 2013 aux poids lourds de plus de 3,5 tonnes circulant sur le réseau national non payant. Elle est calculée sur une base kilométrique.

Elle doit permettre de financer les projets d'infrastructures et de favoriser le transfert du transport de marchandises de la route vers rail et le fluvial.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS