Environnement

Ecoslops raffine les résidus pétroliers marins

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Ecoslops raffine les résidus pétroliers marins
Ecoslops s’est installé à Sines, au Portugal.
C’est une première mondiale. La start-up française Ecoslops a mis en service, le 1er septembre, son unité de traitement des résidus pétroliers marins. Déployée dans le port de Sines, au Portugal, elle permet de « valoriser une source d’hydrocarbures aujourd’hui inusitée », explique Michel Pingeot, le fondateur et PDG d’Ecoslops. « Il s’agit des résidus pétroliers des bateaux – un mélange d’eau, de sédiments et d’hydrocarbures – que l’on trouve dans les salles des machines, les fonds de cale ou lors du nettoyage de réservoirs des tankers », précise-t-il. Les éléments de ces résidus sont séparés. L’eau est traitée pour être rejetée dans l’océan selon la réglementation locale. Les hydrocarbures[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte