Economies à la sauce Valls, Montebourg, la banque face aux géants du net : la revue de presse de l'industrie

Publié le

A la une de l'actualité de ce jeudi 17 avril, on retrouve essentiellement les réactions - négatives dans l'ensemble - au "plan d'austérité" annoncé le 16 avril par le Premier ministre. On parle aussi de la menace que représentent les génats du net pour les banques traditionnelles, et du nouveau design que pourrait arborer les avions moyen-courriers avec l'arrivée des moteurs open rotors.

Levée de boucliers contre le plan d'économies de Manuel Valls

Ce jeudi 17 avril, les unes des médias français reviennent largement sur les mesures annoncées par le Premier ministre pour "réformer, réduire les déficits et redresser" la France.

"Le tour de vis social" pour Les Echos, "mini-cure de rigueur, maxi-colère au PS" pour Le Figaro, "la douloureuse" pour Libération, "Valls nous met au régime" pour Le Parisien-Aujourd'hui en France, "Austérité : 1 ; Réformes : 0" pour L'Opinion... Les commentaires sont réprobateurs. La Tribune s'intéresse, elle, à "pourquoi Manuel Valls peut satisfaire Bruxelles avec son plan d'austérité". La presse étrangère commente également le plan : "La France gèle ses prestations sociales pour réduire de 50 milliards ses dépenses", décrit le Financial Times.

Arnaud Montebourg, "militant de la croissance"

Dans une interview aux Echos, le ministre de l'Economie détaille sa feuille de route pour que la France "retrouve la croissance", lui qui se décrit comme "un militant de la croissance", mais avant tout "un militant de l’emploi".

"Cette stratégie ne doit pas être entravée par la réduction des déficits et la remise en ordre des comptes publics, même si celle-ci doit avoir lieu. Le gouvernement sera jugé par les Français sur la baisse du chômage et donc le retour de la croissance", précise-t-il.

"Notre pays a besoin de soutenir ses entreprises, créatrices de richesses. C’est pourquoi il y a des économies d’un côté et le pacte de solidarité et de responsabilité de l’autre, dont une partie ira au soutien des entreprises. (...) Il s’agit donc tout à la fois de rétablir la santé de notre appareil productif et de remplir les carnets de commandes par une meilleure demande adressée aux entreprises", décrit-il.

Les banques doivent-elles trembler face aux géants du net ?

Les Echos évoquent en une la menace que peuvent représenter les grands groupes internet pour les banques traditionnelles. "Les acteurs comme Google, Amazon ou Facebook veulent profiter du développement du téléphone mobile pour s'imposer sur le marché des moyens de paiement", explique le journal.

Et aussi...

La Tribune imagine "un nouveau look pour les Airbus" avec "l'arrivée possible des moteurs open rotors après 2030", qui "pourrait changer le design des avions moyen-courriers". "Une petite révolution dans l'aéronautique !", prévient le site internet.

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte