Ecoat pense récupération pour son usine

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Ecoat pense récupération pour son usine
La start-up investit en Isère.
Spécialiste de la chimie verte, Ecoat ne pouvait pas créer sa propre usine sans y injecter du développement durable. Fondée en 2011 à Grasse (Alpes-Maritimes), la start-up fabrique des polymères à base de résines alkydes, biosourcés à plus de 95 %, et incite les fabricants de peintures et de colles à remplacer les solvants par ses biopolymères à eau. Fort d’un chiffre d’affaires de 2?millions d’euros en 2013, Ecoat a racheté 3 000?m2 de bâtiments industriels pour disposer de son propre site de production. Son choix s’est porté sur Osiris, une plate-forme chimique à Roussillon (Isère), composée de 14?entreprises. Les avantages ? Des investissements initiaux plus faibles grâce aux bâtiments préexistants, et des coûts d’exploitation réduits via l’accès à l’énergie,[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte