Eclairage : Osram poursuit sa course à la mondialisation

Après l'intégration de Sylvania, la filiale de Siemens vise maintenant l'Asie, où elle vient de conclure deux associations, et l'Europe de l'Est, où elle envisage une implantation industrielle.

Partager

La reprise de Sylvania, ex-division éclairage de GTE, confirme Osram dans sa volonté de mondialiser ses activités et dans ses ambitions de challenger des deux leaders mondiaux que sont Philips et General Electric. Pour l'année 1993-1994, le leader allemand de l'éclairage annonce un chiffre d'affaires de 5,4 milliards de deutsche Mark (18,4milliards de francs), en progression de 6%, et un bénéfice avant impôts de 291millions de deutsche Mark (980millions de francs). Un bilan positif qui s'explique notamment par la bonne conjoncture américaine, l'Amérique latine progressant même de 17%. La filiale de Siemens affirme être désormais à la deuxième place en Europe et aux États-Unis et à la troisième au Japon.Osram entend continuer de s'affranchir du marché européen. Grâce aux nouveaux joint-ventures montés en automne en Inde, avec Surya, et en Chine, avec Foshan, premier fabricant chinois de lampes, la société table sur une progression de 12% de son chiffre d'affaires dans la région pour l'année 1994-1995. A comparer avec une croissance du marché mondial qui serait limitée à 1 à 2%. Pour faire face à la concurrence des producteurs asiatiques, Osram envisage d'investir en Europe de l'Est. La décision concernant l'implantation d'une usine sera prise en avril prochain. Mais la société n'a pas encore décidé si ces produits de bas de gamme, donc meilleur marché, seront commercialisés sous la marque Osram. Car l'avenir de la marque se jouera plutôt sur les produits innovants. Dans l'éclairage automobile, l'industriel allemand occupe 30% du marché mondial des lampes au néon pour feux arrière et feux stop (commercialisées sous les noms de Xenare D1 et D2S). Osram mise aussi sur les lampes à décharge haute pression et fluocompactes à faible consommation d'énergie, telles que la Colorstar DSX, qui permet de faire varier la teinte de la lumière, et la Dulux, très prisées dans les éclairages professionnel et public. Le fabricant va s'attacher à améliorer leur couplage avec des ballasts électroniques de manière à en améliorer le rendement. Des développements sont également envisagés pour conduire ces produits vers la consommation grand public.





USINE NOUVELLE N°2487

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS