Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Eclair se dote de la première salle de cinéma à écran LED en France

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Après la Corée du Sud, la Thaïlande, la Suisse ou la Chine, c’est au tour de la France de succomber au charme du cinéma à écran à LED de Samsung Electronics. Le français Eclair se dote de la première salle de ce type dans l’Hexagone. Elle sert de laboratoire à la conversion des salles obscures françaises à cette technologie.

Eclair se dote de la première salle de cinéma à écran LED en France
Le cinéma Onyx à écran à LED d'Eclair à Vanves
© Droits Réservés

Après la Corée du Sud, la Thaïlande, la Suisse ou encore la Chine, la France succombe à son tour au charme de la technologie de cinéma numérique à écran à LED promue par le géant coréen de l’électronique Samsung Electronics. Eclair, un prestataire français de services techniques pour le cinéma et l’audiovisuel, vient de se doter, dans son siège à Paris-Vanves (Ile-de-France), de la première salle de ce type.

Elle sert de laboratoire d’étalonnage de contenu pour accompagner réalisateurs, producteurs et exploitants de cinéma dans leur conversion à cette nouvelle technologie. Elle serait la deuxième de ce type dans le monde après celle située à Los Angeles (Hollywood), aux Etats-Unis.

Un investissement plus élevé que le système de cinéma numérique classique

L’écran, qui équipe l’auditorium, mesure 4,2 mètres de diagonale. Il combine 26,5 millions de LED pour offrir une résolution d’image 4K de 4 096 x 2 160 pixels et un affichage compatible avec la 3D. Il est accompagné d’un système de son de JBL Harman en configuration 7.1. Eclair reste discret sur le montant de l’investissement qui est plus élevé que celui qu'un système de cinéma numérique classique. Mais sur la durée, la technologie devrait s’avérer moins chère en raison des économies sur la consommation de courant et la maintenance.

Avec cette technologie, finis les problèmes de bruit et de maintenance. Le cinéma numérique traditionnel s’appuie sur un vidéoprojecteur, dont il faut remplacer souvent la lampe de rétroéclairage. Outre sa sobriété et sa fiabilité, l’écran à LED offre l’avantage aussi de multiplier par dix la luminosité des images par rapport au standard actuel du cinéma numérique. 

Attention, cette technologie n’est pas à confondre avec celle de la télévision LCD à rétroéclairage LED que beaucoup appellent à tort télévision LED. Ici, il n’y a ni écran LCD ni rétroéclairage. Les LED constituent directement l’image. Chaque pixel fait appel à trois LED : une rouge, une verte et une bleue, à partir desquelles toutes les nuances de couleur sont formées par mélange. Cette technologie est vue comme l’avenir de l’affichage électronique en remplacement des écrans Oled, la technologie nec plus ultra aujourd’hui mais qui pose un sérieux problème de vieillissement précoce.

Une trentaine de cinémas déjà équipés dans le monde

Il y aurait une trentaine de cinémas convertis à cette technologie dans le monde, dont le seul en Europe se situe à Zurich, en Suisse. Les exploitants français de cinéma regardent avec intérêt le mouvement. Si Eclair a décidé d’y investir, c’est pour se préparer à les accompagner dans leurs projets de conversion.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle