Eckes Granini boucle 40 millions d’euros d’investissement à Mâcon

La filiale française de l’Allemand éponyme achève un programme de reconfiguration totale de son site de production de Mâcon (Saône-et-Loire) en intégrant une ligne propre au jus de fruits autrichiens Pago.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Eckes Granini boucle 40 millions d’euros d’investissement à Mâcon
Site de production de Eckes Granini de Macon ( Saône-et-Loire)

Eckes Granini France (200 millions d’euros de chiffre d’affaires, 300 personnes), numéro un français des jus de fruits ambiants à marque propre implanté à Mâcon (Saône-et-Loire), vient d’installer une nouvelle ligne pour produire les jus autrichiens Pago. L’investissement s’élève à 7 millions d’euros, pour une capacité annuelle de 130 millions de bouteilles, et boucle sur cinq ans un programme de 40 millions d'euros qui a permis de réaliser une reconfiguration totale du site.

Ce dernier développement, générateur d’une vingtaine d’embauches, est lié au rachat courant 2013 par Eckes Granini Group (environ 900 millions d’euros de chiffre d’affaires, 1 500 personnes), la maison-mère familiale allemande, de ces jus de fruits haut de gamme à Brau Union, l’une des filiales du brasseur néerlandais Heineken. Le choix du site bourguignon découle de son excellente productivité et de sa position géographique pour livrer les marchés italien et espagnol.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un marché stable

Pago France, société indépendante (25 millions d’euros de chiffre d’affaires, 25 salariés), permet à l’usine bourguignonne d’augmenter sensiblement ses volumes. Elle passera de 105 millions de bouteilles en 2013 à 225 millions cette année, avec deux lignes PET, deux autres dédiées aux emballages en carton et celle de Pago, spécifique à un embouteillage en verre.

Cette nouvelle fabrication conforte un site stratégique sur un marché stable (- 0,7 % en volume et + 0,6 % en valeur), où les marques des distributeurs se taillent la part du lion. Et bien qu’il commercialise ses produits en grande distribution, le fabricant ne souhaite pas en faire. "Nous préférons travailler avec les acheteurs la notoriété et le positionnement de nos marques : Joker, Réa et Granini, en les proposant au juste prix", explique Emmanuel Manichon, le directeur général d’Eckes Ganini France.

Didier Hugue

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS