Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Eaton lance les travaux de son usine de Casablanca avec 12 millions de dollars d'investissements prévus

, ,

Publié le

Le groupe américain spécialiste de la gestion des systèmes d’alimentation électriques et onduleurs va transférer comme prévu l’activité de son site de Berrechid sur la zone Midparc près de Casablanca. Un transfert qui s’accompagnera d’un net accroissement de capacité. À terme, le site devrait employer 500 salariés après 12 millions de dollars d’investissements.

Eaton lance les travaux de son usine de Casablanca avec 12 millions de dollars d'investissements prévus
M.H. Elalamy, ministre marocain de l'industrie et Frank Campbell (Eaton), le 16 juin à Casablanca
© dr

Voilà un an presque jour pour jour, Eaton annonçait à l’occasion du Salon du Bourget 2013, un projet d'investissement dans une usine au Maroc. Celui-ci est désormais entré en phase active.

Le lundi 16 juin a eu lieu le premier coup de pelleteuse dans la zone industrielle Midparc de Nouaceur près de l’aéroport de Casablanca sur le terrain de 9000 m² où sera située l'usine.

Ce début des travaux s’est déroulé en présence notamment de Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l'Industrie, de Frank Campbell, président d'Eaton electrical sector business pour la zone Afrique, Europe, Moyen Orient et de Hamid Benbrahim El Andaloussi, PDG de la société Midparc SA chargée de la commercialisation de la zone et par ailleurs délégué général de Safran au Maroc.

A cette occasion, le groupe d’origine américaine basé en Irlande, spécialiste de la gestion des systèmes d’alimentation électriques et autres onduleurs a annoncé, via un communiqué, vouloir investir 12 millions de dollars dans cette installation, soit beaucoup plus que les quatre millions de dollars évoqués l’an dernier.

200 salariés transférés

Eaton a débuté son activité au Maroc en 2008 à la faveur du rachat à Schneider de la société MGE OPS. Le projet actuel consiste tout d'abord au transfert de l'activité de l'usine marocaine existante d'Eaton qui se situe à Berrechid en périphérie de Casablanca. Celle-ci qui réalise surtout des opérations d'assemblage simple est devenue trop exiguë. Elle sera remplacée par une installation neuve et donc largement étendue. 

La première tranche de la future usine devrait être achevée d’ici à 2016. Y seront alors transférés les 200 salariés du site de Berrechid. Dans cette usine actuelle, le groupe fabrique plusieurs lignes de produits notamment des disjoncteurs et des éléments d'alimentation électrique. Mais son activité industrielle au Maroc va être singulièrement dopée par l'investissement en cours. "Eaton va aussi établir une nouvelle ligne d’assemblage de systèmes d’alimentation électrique utilisé principalement utilisés dans l’informatique et les data centers", indique le groupe qui va aussi se structurer en matière de service après-vente et même d'ingénierie sur cette future plate-forme marocaine située sur Midparc

Inauguré le 30 septembre 2013, le parc industriel Midparc s’étend sur 63 hectares dans sa première phase. Il bénéficie du statut de zone franche d’exportation (0% d’impôts sur les sociétés pendant 5 ans puis 8,75 % ensuite contre 30% pour le taux normal).

L’aménagement de cette infrastructure est porté par Medz (filiale du groupe public CDG) mais la société d’exploitation de droit privé est détenue outre MedZ à 35%, par plusieurs actionnaires individuels, dont Hamid Benbrahim El Andaloussi ou les industriels français Pierre Prieur (Alcen) ou Jean-Paul Béchat (ex-Safran). Pour mémoire, le premier industriel à avoir choisi de s’implanter sur Midparc est le canadien Bombardier pour une usine de composants aéronautiques qui doit ouvrir d’ici fin 2014 avec 200 millions de dollars d’investissements et 800 emplois prévus d’ici à 2020.

Lancement des travaux de l'usine Eaton sur la zone Midparc de CasablancaQuant à Eaton, selon Frank Campbell, cité par le communiqué du groupe, "nous investissons au Maroc de par l’expérience antérieure (...) dans le pays, sa main-d’œuvre formée, son économie stable et sa proximité avec nos clients principaux en Europe et en Afrique. Il y aussi alignement de nos objectifs d’accroître notre sourcing local et du Pacte Émergence industrielle du gouvernement marocain qui vise à développer des écosystèmes de fournisseurs ce qui va assurer la soutenabilité à long terme de nos opérations de fabrication dans le pays". De quoi aller dans le sens effectivement la stratégie dite des écosystèmes industriels impulsée par le ministre de l'Industrie.

En Afrique Eaton est présent au plan industriel également en Tunisie mais surtout en Afrique du sud, Il est envisagé qu'à terme le Maroc puisse servir de plate-forme pour le continent. "Dans notre stratégie, le Maroc a un rôle à jouer dans notre développement sur une bonne partie du continent africain" vient d'indiquer Cyrille Brisson, vice-président EMEA de la division Power Quality dans une interview au magazine marocain Challenges.

Enfin, si la vocation première du site actuel est l’export, Eaton a réalisé en 2012 environ 30 millions de dollars de facturations au Maroc, toutes activités confondues, indiquait l'an dernier à l'Usine Nouvelle les responsables du groupe. La production de l’usine de Berrechid est expédiée via camion chaque semaine vers Lyon, un des hubs logistiques du groupe pour l'Europe et l'Afrique. Un circuit qu'il faudra peut être revoir une fois la nouvelle usine en activité.

Pierre-Olivier Rouaud

Eaton : un géant de l'industrie
Fondé à Cleveland, aux Etats-Unis en 1911, Eaton est un industriel diversifié et des spécialistes mondiaux de la gestion de l’alimentation électrique à côté de Siemens, Schneider ou ABB. Il est aussi présent dans les secteurs de l'hydraulique, la gestion du carburant pour l'aéronautique ou les transmissions pour l'automobile. En 2012, il a acquis l’industriel irlandais Cooper pour 12 milliards de dollars. Suite à l’opération, et aussi pour des raisons fiscales, il a déplacé son siège à Dublin en Irlande. En 2013, Eaton a enregistré 22 milliards de dollars de chiffre d’affaires et un résultat net de 1,86 milliard de dollars.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle