L'Usine Aéro

EADS sécurise le Qatar

Publié le

Le groupe européen mise à fond sur le marché de la surveillance des frontières, en visant principalement le Moyen-Orient.

EADS sécurise le Qatar

L'émirat du Qatar est décidément une terre d'élection pour EADS. Après l'annonce de la vente de 24 Airbus à Qatar Airways, le 15 juin, c'est la filiale Défense & Sécurité (D&S) d'EADS qui annonce aujourd'hui la conclusion d'une étape clé dans un programme de sécurité nationale de l'émirat. "Nous avons terminé la définition détaillée du bouclier de sécurité (National Security Shield Project) dont le Qatar veut se doter, ce qui ouvre la voie au déploiement effectif de ce projet", indique Hervé Guillou, patron des activités d'EADS D&S en France.Remporté par le groupe européen en 2007, ce contrat de 240 millions d'euros a donc mis deux ans à se concrétiser. Le déploiement des équipements, radars, caméras, capteurs, tours de contrôle, informatique sécurisée et stations de calcul, etc... prendra également deux ans. Ainsi, à partir de 2011, toute intrusion par mer ou par voie terrestre sera détectée, analysée et traitée dans un délai qui reste naturellement confidentiel.

"Mais ce qui est original dans ce projet c'est que nous avons intégré les utilisateurs finaux, comme par exemple les gardes frontières, dès la définition des besoins, ce qui n'est en général pas le cas dans les projets de ce type", ajoute Jean-Mars Nars, patron des activités Systèmes chez EADS D&S. Par ailleurs, la décision de se doter de ce bouclier de sécurité a été prise au plus haut niveau politique, de sorte que le système sera totalement intégré et inter-opérable entre les grandes administrations concernées (armée, police, gardes frontières), et non la propriété de l'une d'elles. Chacune pourra l'utiliser comme un outil. Un centre de formation et de compétences a été créé à Doha par EADS, qui sera chargé des quelques transferts de technologies prévus dans le contrat.

Le contrat au Qatar va servir de vitrine

Le groupe compte naturellement se servir de ce projet comme d'une vitrine. EADS D&S a notamment un contrat avec l'émirat d'Abu Dhabi pour créer un système de protection des infrastructures critiques. Des contacts sont en cours pour convaincre les autorités d'Abu Dhabi d'adopter le même genre de schéma inter-opérable et intégré. Dans la région, le groupe européen n'est pas un novice puisqu'il a gagné -au nez et à la barbe de l'américain Raytheon- un premier contrat pour la surveillance de la frontière Nord de l'Arabie Saoudite. EADS D&S est de plus l'interlocuteur privilégié du royaume saoudien pour la conclusion d'une seconde tranche englobant la surveillance de la mer Rouge et la frontière Sud. D'où l'importance du succès du contrat au Qatar. Rendez-vous dans deux ans...

GL-B

Les principaux acteurs dans la surveillance des frontières

- Raytheon (USA)
- General Dynamics (USA)
- Boeing (USA)
- EADS (Fra-All.)
- Thales (Fra)
- Finmeccanica (Ita)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte