EADS : l'accord entre la France et l'Allemagne sur l'actionnariat est "proche"

François Hollande a confirmé l'imminence d'un accord entre Paris et Berlin sur l'actionnariat du consortium européen EADS.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EADS : l'accord entre la France et l'Allemagne sur l'actionnariat est

Depuis le 3 décembre au matin, les actionnaires de référence d'EADS discutent actuellement de possibles changements dans la structure de l’actionnariat et de la gouvernance de l’entreprise, comme l'a confirmé le groupe dans un communiqué.

En déplacement à Lyon pour le sommet franco-italien, le président de la République François Hollande a confirmé à l'AFP qu'un accord entre la France et l'Allemagne était "proche".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"EADS va changer quant aux participations des Etats. C'est la volonté de l'Allemagne de se substituer par une banque publique à Daimler et nous aurons donc à recomposer un partenariat", a précisé François Hollande. "Nous y travaillons, un accord est proche", mais "n'est pas encore complètement signé".

Un accord pourrait être signé et rendu public le 3 décembre au soir ou le 4 décembre au matin.

Il "doit permettre de donner là encore de la stabilité mais également aussi une démarche d'avenir pour cette grande entreprise", a également expliqué le président français.

Selon le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, les discussions entre actionnaires visent à limiter les participations d'Etat à 30 % dans EADS, seuil qui nécessiterait le lancement d'une offre sur l'ensemble du groupe selon la législation des Pays-Bas où le groupe est enregistré.

La France et l'Allemagne auraient chacune 12 % du capital et l'Espagne 4 %, laissant un coussin de 2 % que les Etats pourraient acquérir par la suite.

Le groupe Lagardère s'est dit, lui, prêt à sortir du capital d'EADS, dont il détient encore 7,5 %, en 2013.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS