L'Usine Aéro

EADS entame le déménagement de ses équipes à Toulouse

, , , ,

Publié le

En février 2012, Tom Enders, qui allait devenir en juin le président d'EADS, annonçait déjà son intention de regrouper à Toulouse les fonctions essentielles d'EADS, encore aujourd'hui dispersées entre Paris et Munich.

EADS entame le déménagement de ses équipes à Toulouse © D.R. - EADS

Tom Enders l'a promis. A terme, le siège opérationnel d'EADS déménagera à Toulouse. Avec la récente réorganisation du groupe industriel d'aéronautique et de défense, la centralisation vers la préfecture de Midi-Pyrénées est en marche.

"Un total de 116 postes actuellement basés à Paris et 75 à Munich seront transférés à Toulouse", annonce le 2 avril un communiqué du groupe. "A terme, plus de 500 postes (les fonctions intégrées d’EADS, les directions Ressources humaines et Finance d’Airbus, une partie des services partagés, ainsi que d’autres fonctions clés de direction) seront basés de façon permanente à Toulouse".

Le "siège opérationnel unique" d'EADS sera intégralement transféré à Toulouse le 1er septembre prochain, précise le communiqué.

Lors de l'assemblée générale extraordinaire du 27 mars, de nouveaux membres ont fait leur entrée au conseil d'administration d'EADS : Denis Ranque (qui devrait être prochainement être nommé président non-exécutif du groupe), Anne Lauvergeon (ex-présidente du directoire d'Areva), Manfred Bischoff (président du conseil de surveillance de Daimler), Ralph D. Crosby (ex-patron d'EADS North America), Hans-Peter Keitel (vice-président de l'Association allemande de l'industrie).

Ils rejoignent ainsi Tom Enders (actuel président exécutif du groupe), Hermann-Josef Lamberti (ex-membre du directoire de Deutsche Bank), Lakshmi Mittal (PDG d'ArcelorMittal), John Parker (président d'Anglo American), Michel Pébereau (ex-président de BNP Paribas), Josep Piqué (président non exécutif de la compagnie aérienne espagnole Vueling), et Jean-Claude Trichet (ex-président de la Banque centrale européenne).

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte