EADS Composites Aquitaine va produire des pièces d’Airbus jusqu’alors fabriquées en Chine

Airbus confie à la PME girondine la fabrication des entrées d’air cabine de l’Airbus A330.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EADS Composites Aquitaine va produire des pièces d’Airbus jusqu’alors fabriquées en Chine
Fuselage carbone de l'hélicoptère CAGRI G2

Jean-Louis Zulian, le directeur marketing d’EADS Composites Aquitaine ne cache pas sa satisfaction. Consulté par Airbus Hambourg, la PME, filiale d’EADS Sogerma, vient de remporter le contrat des entrées d’air cabine de l’Airbus A330. Il s’agit de deux pièces en matériaux composites, qui ont la forme de deux gros coudes qui récupèrent de l’air chaud au niveau du réacteur et qui l’envoie vers l’échangeur de température lequel l’achemine vers les groupes de climatisation. Ces pièces, depuis six ans, étaient fabriquées en Chine.

"Nous avons gagné ce marché en faisant valoir notre compétence dans le domaine des pièces composites d’aérostructure et nos moyens de production. Le facteur proximité a également joué. Les entrées d’air cabine seront acheminées sur le site d’Airbus à Saint-Nazaire", explique Jean-Louis Zulian. Les premières pièces devraient sortir en milieu d’année de l’usine de Salaunes (Gironde), où EADS Composites Aquitaine emploie 550 salariés. L’entreprise a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 43 millions d’euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A plein régime, cette activité emploiera une douzaine de salariés et représentera une progression de 5 % du chiffre d’affaires d’EADS Composites Aquitaine. "Ce n’est pas une affaire énorme que nous avons décroché. Mais ce contrat renforce notre positionnement dans l’activité aérostructure composites", précise Jean-Louis Zulian. L’entreprise réalise notamment les trappes de train de l’A320, la partie arrière du fuselage des Super Puma, des pièces composites pour l’A350, des karmans de voilure. La PME est également spécialisée dans les pièces d’aménagement intérieur d’avions tels que les postes pilotes A380 et A320.

La PME prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros cette année. Pour faire face aux montées en cadences, des investissements sont programmés : en juin l’entreprise réceptionnera un nouveau centre d’usinage cinq axes. Un investissement de 1,5 million d’euro. De même un autoclave rejoindra les quatre autres autoclaves dont elle dispose déjà. Là encore un investissement de 1,5 million d’euro. Enfin un centre de contrôle non destructif robotisé qui servira notamment à contrôler les pièces réalisées pour l’A350, est attendu également pour le mois de juin.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS