EADS/BAE : Paris tient tête aux exigences de la Grande-Bretagne

L'exécutif français n'est au contraire pas opposé à ce que l'Allemagne soit traitée comme la France en cas de fusion entre EADS et BAE, a déclaré le 7 octobre une source gouvernementale.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EADS/BAE : Paris tient tête aux exigences de la Grande-Bretagne

Berlin exigerait que l'Etat allemand puisse entrer dans le capital de la future entité au même niveau que l'Etat français, qui est depuis l'origine actionnaire d'EADS.

"Il n'y a pas pour nous de raison de s'en offusquer", a dit à Reuters une source gouvernementale française.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En revanche la France rejette le veto opposé par la Grande-Bretagne à toute possibilité pour l'Etat français de racheter les parts de Lagardère dans EADS, a-t-elle confirmé.

Ce qui fait aujourd'hui la force de la participation française au capital d'EADS, c'est le pacte d'actionnaire entre l'Etat et Lagardère, fait-on valoir de même source.

"Si la France n'a même pas la possibilité d'envisager une reprise de la participation que Lagardère veut céder, pour nous ça ne semble pas jouable."

Les autorités françaises ne croient pas à un accord avant l'échéance du 10 octobre, précise la même source, selon laquelle "une prolongation (des négociations) paraît envisagée par les Britanniques".

(avec Reuters, Emmanuel Jarry)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS