Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

EADS/BAE : Paris tient tête aux exigences de la Grande-Bretagne

, , , ,

Publié le

L'exécutif français n'est au contraire pas opposé à ce que l'Allemagne soit traitée comme la France en cas de fusion entre EADS et BAE, a déclaré le 7 octobre une source gouvernementale.

EADS/BAE : Paris tient tête aux exigences de la Grande-Bretagne © D.R. - Présidence de la République

Berlin exigerait que l'Etat allemand puisse entrer dans le capital de la future entité au même niveau que l'Etat français, qui est depuis l'origine actionnaire d'EADS.

"Il n'y a pas pour nous de raison de s'en offusquer", a dit à Reuters une source gouvernementale française.

En revanche la France rejette le veto opposé par la Grande-Bretagne à toute possibilité pour l'Etat français de racheter les parts de Lagardère dans EADS, a-t-elle confirmé.

Ce qui fait aujourd'hui la force de la participation française au capital d'EADS, c'est le pacte d'actionnaire entre l'Etat et Lagardère, fait-on valoir de même source.

"Si la France n'a même pas la possibilité d'envisager une reprise de la participation que Lagardère veut céder, pour nous ça ne semble pas jouable."

Les autorités françaises ne croient pas à un accord avant l'échéance du 10 octobre, précise la même source, selon laquelle "une prolongation (des négociations) paraît envisagée par les Britanniques".

(avec Reuters, Emmanuel Jarry)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle