L'Usine Aéro

EADS/BAE : des "discussions avancées et constructives" avec les gouvernements

, ,

Publié le

C’est ce qu’affirme Tom Enders, le PDG du groupe EADS, dans un courrier adressé aux salariés, dont l’AFP a eu connaissance.

EADS/BAE : des discussions avancées et constructives avec les gouvernements © L'Usine Nouvelle

Sommaire du dossier

"Nous menons des discussions avancées et constructives avec tous les gouvernements concernés (France, Allemagne et Royaume Uni), et dans le cadre de l'accord envisagé, nous essayons de répondre du mieux possible à leurs interrogations et de tenir compte de leurs intérêts en termes de sécurité nationale", affirme Tom Enders, cité dans cette lettre.

Il informe par ailleurs être "en bonne voie pour être probablement bientôt en mesure de communiquer plus de détails au marché" et à ses employés. "Une bonne gouvernance est primordiale pour nos deux entreprises et constitue la condition sine qua non pour la concrétisation de ce projet !", ajoute-t-il.

Puis pour justifier ce projet de fusion avec BAE Systems, il déroule les arguments : "Astrium, Cassidian et les activités de défense d'Airbus Military et d'Eurocopter font face à des budgets de défense qui, dans nos pays, stagnent ou diminuent. Par conséquent, une internationalisation accrue - en particulier mais pas uniquement pour Cassidian (Défense) - est absolument indispensable".

L'agence de presse Reuters a également eu accès à la lettre de Tom Enders dont ils citent d'autres passages : "Aucun doute là-dessus, nous avons encore du travail à faire, et en particulier (pour) convaincre les actionnaires et les investisseurs que nous sommes en bonne voie pour créer une machine de croissance encore plus forte".

Le PDG du groupe EADS souligne également qu'il mène "des discussions avancées et constructives avec tous les gouvernements concernés, et dans le cadre de l'accord envisagé, nous essayons de répondre du mieux possible à leurs interrogations et de tenir compte de leurs intérêts en termes de sécurité nationale".

Pour finir, Tom Enders révèle quelques détails sur les projets du groupe : "S'il existe une chance de développer et construire un avion de combat de prochaine génération en Europe, au-delà des actuels Eurofighter et Rafale, alors un rapprochement de ce type la rendrait encore plus réelle!".

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte