EADS Astrium pose la 1ère pierre d’une usine de pales d’éoliennes en Gironde

Investissement – Production

Partager

Le coup d’envoi de l’activité « pales éoliennes » d’EADS Astrium a été donné hier soir, lundi 7 juin, avec la pose de la première pierre d’un site sur l’Ecoparc de Blanquefort (Gironde).

La construction d’une unité de production de pales d’éoliennes de 30 mètres de long a été lancée il y a un mois. Elle devrait être opérationnelle à la mi-octobre.

Dans l’affaire, EADS Astrium avance prudemment : c’est la société Boueix Logistique qui investit 6,7 millions d’euros (15 % assurés par l’Europe, via le Feder, le conseil régional d’Aquitaine et la communauté urbaine de Bordeaux) dans un bâtiment de 8 000 m². Elle le louera ensuite pendant neuf ans à la filiale du géant de l’industrie aéronautique et spatiale EADS.

Cette dernière investira de son côté 1 million d’euros dans l’outil de production (outillages et les moules). Et c’est la PME lot-et-garonnaise Plastinov qui se voit confiée la fabrication des pales.

Plastinov va prendre en charge les approvisionnements, l’achat des matières premières (un gros poste), et va investir dans une équipe en embauchant 24 salariés qu’elle va former entre trois et cinq mois.

Une quarantaine de pales va être produite la première année pour le compte de Vergnet, fabricant français de pales qui a décroché un marché en Ethiopie.

Et après ? « Nous disposons d’une équipe de dix personnes basée dans notre établissement d’Issac (Gironde) qui travaille pour décrocher de nouveaux contrats, notamment dans l’offshore à terme, avec des pales de dimension pouvant aller jusqu’à 80 mètres », a indiqué Valérie Cazes, directeur des équipements et services d’Astrium Space, qui était présente hier soir sur le chantier.

Un centre de prototypage de pales de grandes dimensions, va être également accolé à l’unité de fabrication.

Enfin, le bâtiment construit par Boueix Logistique va abriter un centre de formation, appelé C2T (Composite Techno Training).

Fabien Baumann, à la tête de Plastinov, va en prendre la présidence. « Ce sera le seul centre de formation pour la production de pièces structurales composites de grande dimensions à disposer d‘une ligne de production de 23 mètres » indique t-il. L’investissement du C2T se chiffre à 3,6 millions d’euros, dont 1,8 million financé par la Région.


De notre correspondante en Aquitaine, Colette Goinère


Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS