EADS a choisi le le groupe TAT pour reprendre le site girondin de la Sogerma.

Le nouveau PDG d'EADS, Louis Gallois, a tranché entre Walter Butler et TAT.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EADS a choisi le le groupe TAT pour reprendre le site girondin de la Sogerma.
Dans une interview exclusive accordée à Sud Ouest, Louis Gallois a indiqué avoir porté son choix sur TAT dans un souci de pérennité et « pour des raisons industrielles », cette entreprise étant déjà dans le métier de la maintenance et des services.

La Sogerma restera implantée en Aquitaine, à Mérignac, et conservera sa chaîne d'assemblage des voilures d'avion de transport régional ATR. Cette activité devrait employer à terme 150 salariés. Au total, ce seront 650 emplois qui demeureront à Mérignac (pour faire de la maintenance d'équipement et de cellule d'avions civils et militaires) sur les 1.020 que compte cette filiale du groupe européen de défense et d'aéronautique.

EADS s'est engagé à financer le plan social. TAT n'aura pas à supporter l'amortissement des investissements réalisés pour la modernisation et la construction de hangars. Une renégociation de la taxe professionnelle est également prévue. Mais les statuts des salariés de Mérignac, actuellement les plus avantageux du groupe EADS risquent d'être modifiés.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS