Dyson ne lancera pas une, mais finalement trois voitures électriques

La stratégie de Dyson dans la voiture électrique se précise. Le fondateur de la marque d’aspirateurs britanniques, James Dyson, avait annoncé, en septembre 2017, vouloir attaquer le marché en lançant un véhicule en 2020. Le Financial Times (FT) révèle, dans un article publié mercredi 14 février, que la marque sortirait finalement une gamme de trois modèles.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Dyson ne lancera pas une, mais finalement trois voitures électriques
La marque d'aspirateurs Britannique Dyson va s'introduire sur le marché de l'automobile avec un premier modèle de voiture électrique en 2020

En septembre 2017, James Dyson fondateur de la célèbre marque d’aspirateurs (et de sèches cheveux, ventilateurs, purificateurs d’air et sèche-mains) du même nom a annoncé que l'entreprise allait s’attaquer au marché de l’automobile en lançant une voiture électrique d’ici à 2020. Le Financial Times (FT) révèle, dans un article paru le mercredi 14 février, que la marque Britannique ambitionne finalement de commercialiser une gamme de trois véhicules.

Le budget alloué au projet s’élève à 2 milliards de livres sterling (2,25 milliards d’euros). Une moitié sera utilisée pour la conception des véhicules. L’autre sera investie dans le développement de la technologie de batteries à électrolyte solide sur laquelle Dyson travaille depuis plusieurs années. Cette dernière est beaucoup plus sûre et efficace que les batteries à lithium-ion à électrolyte liquide, utilisées largement dans les modèles de véhicules électriques sur le marché.

Leur particularité est de remplacer l'électrolyte liquide, où circulent les ions entre les électrodes, par un électrolyte solide à structure cristalline. Le procédé permet de réduire drastiquement le risque de court-circuit entre les électrodes. La batterie à electrolyte solide fonctionne également de manière optimale sur une plage de température plus large (de -20° C à plus de 100° C) que la batterie à électrolyte liquide (de 15° C à 35° C). Enfin, la batterie électrolyte solide peut stocker beaucoup plus d'énergie et être rechargée plus rapidement que les batteries à électrolyte liquide. Dyson mise également sur l’utilisation de matériaux légers, type fibre de carbone, pour ses futures voitures électriques. En 2015, Dyson avait racheté la start-up américaine Sakti3, qui travaille sur ces technologies de batteries plus efficientes.

Une premier modèle positionné haut de gamme

Le premier modèle devrait être produit en petite série, à quelques milliers d’exemplaires. Selon plusieurs sources concordantes du FT, il servirait à "ouvrir le chemin vers le marché, une supply chain et une potentielle base de clients". Le véhicule serait vraisemblablement positionné haut de gamme, sans être toutefois sportif. Pour arriver à le mettre sur le marché en 2020-2021, Dyson ferait d'abord l’impasse sur la batterie à électrolyte solide. Les deux autres voitures, lancées ultérieurement à plus grande échelle, devraient en être dotées.

0 Commentaire

Dyson ne lancera pas une, mais finalement trois voitures électriques

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS