Dyson : il ventile sans pale

Publié le

Série d'été L’entreprise britannique Dyson était connue pour ses aspirateurs révolutionnaires. Aujourd'hui, elle compte sur son ventilateur sans pale Air Multiplier pour séduire les estivants.

Dyson : il ventile sans pale © Dyson

Le ventilateur sans pale trouve son origine chez... un sèche main. Lors de la conception du sèche main Dyson Airblad, les ingénieurs ont en effet posé les bases de la future soufflerie rafraîchissante. « Ils ont réalisé que l’air propulsé par le sèche main accélérait l’air ambiant et décuplait la puissance de ventilation », explique Sidonie Berly, analyste marketing chez Dyson. L’équipe d’ingénieurs a donc travaillé pendant quatre ans pour adapter ce système sur un ventilateur. Un produit qui faisait l’objet de frustrations pour les utilisateurs, explique l'entreprise. Le ventilateur classique envoie un air haché, donnant la sensation d’une « gifle de vent ». « Le fait de retirer les pales permet un flux d’air constant doux et continu, justifie l’analyste. Sans oublier les bénéfices en termes de sécurité et d’entretien

Fiche d’identité

Chiffre d’affaires du groupe Dyson : 928 millions d’euros en 2009
Effectifs : 2500 personnes dans le Monde, dont 350 ingénieurs en Grande-Bretagne
Principaux marchés : Etats-Unis, Grande-Bretagne, Australie, Japon et France
Capital : détenu à 100% par James Dyson
Marché des ventilateurs en France : peu de données statistiques, mais selon Euromonitor il y aurait 1,478 millions de ventilateurs vendus en France, tous modèles confondus


Rupture de stocks

Avec ce « produit de rupture », Dyson espère pouvoir trouver sa place sur un marché détenu à 80% par des fabricants chinois et par quelques grandes marques occidentales comme Calor et Hypatec.  Lancé d’abord en Australie fin 2009, lors de l’été dans l’hémisphère sud, Air Multiplier a été commercialisé  en avril 2010 en version 12 pouces en France. Le groupe n’a donc pas de véritable recul sur le succès de ses ventes, même si ce dernier assure avoir rempli ses objectifs (entre 10 et 15 000 unités), puisque l’ensemble des magasins en France est en rupture de stocks. « Nous avons enregistré un pic de commandes évidemment au début du mois de juillet, avec les grosses chaleurs », précise l’analyste marketing.

 L’usine située en Malaisie devra dès lors faire fonctionner à plein ses engins et ses zones de tests destinées à vérifier la solidité et la conception des produits en les « maltraitant ». Le groupe devrait présenter une version dix pouces de son ventilateur de table lors du salon Maison et Objets à l’automne, puis commercialiser un modèle tour et un autre sur pied au printemps 2011.

Sans compter que Dyson a peut-être d’autres bottes secrètes pour l’avenir. « La R&D est très active chez nous. Dès qu’on s’aperçoit qu’il y a une frustration ou un problème avec un produit, les ingénieurs se mettent au travail. Le tout sous la surveillance de James Dyson, le créateur de l’entreprise très présent, précise-t-elle. Mais rien ne fuse. Nous sommes informés au dernier moment de la sortie d’un nouveau produit innovant. »
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte