Dysfonctionnement à l'usine de biométhanisation de Calais

Production

Partager

L'usine de biométhanisation installée à Calais (Nord-Pas-de-Calais), sur le centre de valorisation des déchets ménagers et des graisses du Calaisis, ne fonctionne toujours pas correctement. Pourtant neuf mois sont passés depuis la date de livraison prévue par le constructeur Valorga International, filiale d'Urbaser, spécialisée dans le traitement biologique des déchets. Le compost qui sort de l'unité n'est pas exploitable en l'état et nécessite un traitement supplémentaire occasionnant des surcoûts de production.

Le groupe électrogène destiné à fournir de l'électricité à partir des gaz issus de la méthanisation des déchets n'a toujours pas démarré. Aussi l'usine continue-t-elle à acheter l'électricité d'EDF pour le séchage du compost et le chauffage du digesteur alors qu'elle devait s'auto-suffire en électricité et revendre même 6 500 MW/an à EDF. « Tous ces désordres nous occasionnent un surcoût de 30 000 euros par mois », regrette Guy Allemand, président du Sevadec, le Syndicat mixte d'élimination et de valorisation des déchets du Calaisis. Sur les 22 millions d'euros d'investissements nécessaires à la construction du centre de valorisation, l'usine de biométhanisation en a mobilisé 17 millions.

Le 15 juillet, Guy Allemand doit rencontrer le constructeur Valorga pour trouver une solution. Suite au retard pris, le Sevadec doit de l'argent à l'exploitant Octeva dont 49 % du capital est entre les mains de... Valorga.

De notre correspondant en Nord-Pas-de-Calais, Geneviève Hermann

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS