Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Duyck a investi 2,5 millions d’euros dans une nouvelle salle de brassage

, , ,

Publié le

Nichée dans le village de Jenlain (Nord), la brasserie familiale Duyck a présenté sa nouvelle salle de brassage. Doté de quatre cuves de 125 hectolitres chacune, cet équipement a généré un investissement de 2,5 millions d’euros.

Duyck a investi 2,5 millions d’euros dans une nouvelle salle de brassage
La brasserie Duyck s'est dotée de quatre cuves 125 hectolitres chacune sur son site de Jenlain.
© Duyck

Les entreprises citées

C’est dans la brasserie Duyck d’origine, à Jenlain, qu’a été implantée la nouvelle salle de brassage de la bière du même nom. Elle est équipée de quatre cuves de 125 hectolitres, dédiées respectivement à chaque étape du process : l’empâtage (où l’eau est mélangée au malt concassé), la filtration de la drêche (enveloppes d’orge restant du maltage) et du liquide appelé moult, l’ébullition durant lequel le houblon est ajouté, et la cuve dite "whirlpool" permettant l’élimination des résidus chauds avant le stockage en fermentation. "Cette unité offre beaucoup plus de souplesse et de performance" avance Raymond Duyck, président de la brasserie éponyme. "Elle nous permet d’ajuster avec une grande précision nos apports en malt et houblon, et de réduire notre consommation en eau et énergie de l’ordre de 15%. Les vapeurs d’ébullition, par exemple, sont récupérées pour chauffer de l’eau via un échangeur."

150 000 hectolitres d’ici 2020

Opérationnelle depuis janvier 2015, la nouvelle salle de brassage a généré un investissement de 2,5 millions d’euros, couvert à hauteur de 285 000 euros par un cumul de subventions de l’Europe et du conseil régional Nord-Pas-de-Calais. L’objectif est double : augmenter la production pour atteindre les 150 000 hectolitres d’ici 2020 et concevoir plus rapidement de nouvelles bières de spécialités. En 2014, la brasserie Duyck a produit 110 000 hectolitres de bières, dont 10% déclinés en marques distributeurs (Reflets de France pour Carrefour, Abbaye de Fontenelle pour Cora-Match notamment).

"Avec nos 0,5% de la production nationale, nous sommes parmi les plus grands des petites brasseries françaises, mais avec une particularité : nous sommes sur le marché depuis 93 ans et nous sommes demeurés totalement indépendants" se plaît à préciser Raymond Duyck. L’investissement dans cette nouvelle salle de brassage vient s’ajouter à celui réalisé en septembre 2013 pour la mise en service d’une station d’épuration (1,6 million d’euros dont 70% couverts par l’Agence de l’Eau Artois Picardie). "Notre bonne santé financière nous permet de réaliser en moyenne un million d’euros d’investissements annuels, tant sur le process de production que sur nos lignes d’embouteillage et de conditionnement" précise Raymond Duyck.

La brasserie a été créée par Léon Duyck. En 1922, son fils Félix quitte le Dunkerquois et s’installe dans une ferme-brasserie à Jenlain où il conçoit une bière ambrée qui porte le nom du village. Aujourd’hui, la cinquième génération des Duyck est toujours aux commandes : Mathieu Duyck, 34 ans, est depuis 2013 le directeur général de la brasserie, et son père Raymond, le président. L’entreprise familiale affiche un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros et emploie 44 salariés, dont 30 en production. L’arrivée de Mathieu Duyck marque une nouvelle étape : celle de l’ouverture à l’international. "Mon objectif est de doubler notre part à l’export pour atteindre les 10% de chiffre d’affaires d’ici cinq ans. Pour cela, nous allons miser sur la double appellation de bière française et bière du Nord. Un atout essentiel pour l’export vers des pays comme les USA, le Brésil, le Japon ou encore l’Australie" avance le nouveau directeur général.

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle