Quotidien des Usines

DuPont reste prudent pour 2012

,

Publié le

Le géant américain des produits chimiques, des semences hybrides et des fibres, a annoncé mardi 24 juillet  que son bénéfice 2012 se situerait dans le bas de la fourchette évoquée jusqu'à présent en raison des incertitudes pesant sur l'économie mondiale.

DuPont reste prudent pour 2012

Cette nouvelle prévision d'un bénéfice par action (BPA) annuel situé dans la "partie inférieure" d'une fourchette de 4,20 à 4,40 dollars a été annoncée en même temps que des résultats trimestriels en baisse sur un an mais supérieurs au consensus.

Les analystes financiers prévoyaient jusqu'à présent un bénéfice par action annuel de 4,25 dollars; la nouvelle prévision signifie donc que DuPont pourrait décevoir les attentes cette année.

La directrice générale de DuPont, Ellen Kullman, s'est efforcée de rassurer les investisseurs. "Nos équipes continuent de réaliser de bonnes performances dans un environnement dynamique", a-t-elle dit.

Au deuxième trimestre, DuPont a réalisé un bénéfice net de 1,18 milliard de dollars, soit 1,25 dollar par action, en baisse par rapport à celui de 1,22 milliard (1,29 dollar/action) affiché un an plus tôt sur la même période.

Hors éléments exceptionnels, le BPA trimestriel a toutefois atteint 1,48 dollar, soit deux cents de plus que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a progressé de 8% à 11,28 milliards de dollars; le consensus le donnait à 11,27 milliards.

VOLUMES EN BAISSE, PRIX EN HAUSSE

Par rapport au deuxième trimestre 2011, les ventes ont reculé dans l'ensemble des activités du groupe en dehors de celles liées au secteur alimentaire.

Dans les produits chimiques de performance, les volumes ont chuté de 10%, principalement en raison du ralentissement de la demande de dioxyde de titane, un composant clé des peintures.

Une hausse de 9% des prix de vente a toutefois permis de compenser en partie le recul des volumes.

DuPont est le premier producteur mondial de dioxyde de titane, un pigment utilisé pour accentuer la blancheur des peintures et d'autres revêtements.

Au début du mois, le groupe australien Iluka Resources, qui exploite des gisements de titane, avait annoncé que la baisse de la demande et l'augmentation des stocks affectaient la production. Ses déclarations avaient fait baisser son cours de Bourse et celui de DuPont comme ceux d'autres acteurs du secteur comme Tronox ou Huntsman.

Pour tenter de rassurer les investisseurs, DuPont avait publié le 10 juillet un communiqué expliquant que la demande de dioxyde de titane au second semestre devrait dépasser les prévisions d'Iluka.

Mardi, le groupe a reconnu observer une "faiblesse continue" de la demande pour ce composant, particulièrement en Asie et en Europe.

Avec Reuters, par Ernest Scheyder, Juliette Rouillon et Marc Angrand

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte