Du vin de Bordeaux voyage dans l’espace pour inventer l’agriculture de demain

Des vignobles bordelais à l'orbite terrestre... En observant le vieillissement du vin et des vignes dans l'espace, la start-up française Space Cargo Unlimited espère armer les viticulteurs face au réchauffement climatique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Du vin de Bordeaux voyage dans l’espace pour inventer l’agriculture de demain
Space Cargo Unlimited a travaillé avec le franco-italien Thales Alenia Space et l'américain Nanoracks pour envoyer des bouteilles de vin dans l'espace.

Certains viticulteurs font vieillir leurs breuvages sous la mer. Dans la direction opposée, d’autres envoient leurs bouteilles… dans l’espace ! Fondée par deux Français, la start-up Space Cargo Unlimited a expédié du grand cru de Bordeaux (Gironde) et des branches de vigne dans la Station spatiale internationale (ISS). En étudiant les effets de la microgravité sur le vin, la jeune entreprise espère développer des applications pour l’agriculture de demain.

Lever le mystère sur le vieillissement du vin

Depuis 2014 (date de sa création), Space Cargo Unlimited travaille sur la mission Wise (pour Vitis vinum in spatium experimentia). Le Centre national d’études spatiales (Cnes), l’Agence spatiale européenne (ESA) et des chercheurs de l’Institut de la vigne et du vin (ISVV) de Bordeaux apportent également leur contribution.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

(Les branches de vignes sorties de leur container après leur retour sur Terre. Crédit : Olivier Bailly-Maître)

« La mission Wise entend faire avancer la recherche sur la viticulture autant que sur la vinification, expliquent les cofondateurs de la jeune pousse dans un communiqué. Ce processus ainsi que le vieillissement du vin restent largement un mystère. En les étudiant, le père fondateur de l'œnologie, Louis Pasteur, a fait des découvertes fondamentales pour les sciences de la vie. Aujourd'hui, nous pensons que les particularités uniques de l'environnement spatial peuvent nous aider à continuer ce travail de recherche. »

Dégustation à l'aveugle du « vin spatial »

Pour cette expérience, douze bouteilles de Petrus millésime 2000 ont séjourné dans l’ISS. On imagine la tentation des astronautes : chaque flacon vaut dans les 5 000 euros. Après un vol de 14 mois, les bouteilles sont redescendues sur Terre. Une première dégustation a eu lieu début mars. Lors de cette séance, des experts ont goûté à l’aveugle le « vin spatial » et le même millésime traditionnel.

« De manière unanime, les deux vins ont été considérés comme de très grands vins », remarque Philippe Darriet, directeur de l’unité de recherche oenologie de l’ISVV. Les spécialistes ont tout de même perçu des différences de couleur entre les deux vins. Le programme de recherche et d'analyse n’en est qu’à ses débuts. Il doit se poursuivre pendant plusieurs années avec des observations sur les propriétés biochimiques du vin.

Des sarments de vigne replantés

Tout comme les bouteilles de vin, 320 sarments de vigne ont voyagé pendant dix mois à bord de l’ISS. Dans cet environnement extrême, les plantes subissent un développement accéléré ainsi qu'une forte exposition aux radiations. En activant leurs défenses, les vignes présentent des changements biologiques importants que les chercheurs souhaitent analyser. À terme, ils espèrent que ces observations se montreront utiles aux exploitations agricoles menacées par le réchauffement climatique.

(Les sarments de vigne envoyés dans l'espace et revenus sur Terre ont produit des premiers bourgeons. Crédit : SCU)

En partenariat avec le groupe Mercier, spécialiste de la production de plants de vigne, les sarments de vignes ont été replantées dans des serres quelques jours après leur retour sur Terre. « Après quelques semaines, les effets de l’absence de microgravité sur les sarments sont déjà visuellement perceptibles : on observe des bourgeons et une croissance plus rapide que sur les sarments restés sur Terre dans des conditions similaires », se réjouit Space Cargo Unlimited. « Même s’il est encore prématuré d’apporter des réponses scientifiques, ces premières observations valident l’approche innovante et inédite de Space Cargo Unlimited », estiment les cofondateurs. Une autre expérience devrait décoller en 2022, à nouveau vers la Station spatiale internationale.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS