Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Du taraudage au robot collaboratif, Industrie 2015 met l’innovation en avant

, , ,

Publié le

Le salon Industrie 2015, qui se déroule à Lyon du 7 au 10 avril, a décerné mardi 7 avril au soir ses Trophées de l’Innovation. Quatre catégories étaient représentées : environnement, ergonomie, productivité, technologie. Plus un imprévu prix spécial.

Du taraudage au robot collaboratif, Industrie 2015 met l’innovation en avant © Salon Industrie Paris 2014

Sogal SN a été primé dans la catégorie environnement pour ses procédés de traitement argenture sans cyanure. La société a mis au point un traitement de surfaces dont les résultats sont équivalents à celui obtenu avec du cyanure, produit potentiellement dangereux. Sogal SN produit une couche compacte avec des cristaux de tailles plus faibles et plus homogènes. La résistivité électrique est identique entre les deux procédés et le dépôt d’argent sans cyanure s’avère moins sensible à la lumière.

Le système de chargement-déchargement de Mecanolav obtient le trophée de l’ergonomie. Il repose sur une table indexée réalisée sur mesure pour Mecanofast, machine capable de laver et de sécher une pièce mécanique en 30 secondes. Grâce à la table rotative, cette machine est disponible au chargement-déchargement 95% du temps. Le système peut être utilisé avec un chargement manuel, robotisé ou mixte.

Le taraudage entièrement repensé

Dans la catégorie productivité, Emuge Franken l’emporte avec le taraud Punch TAP. Pour obtenir un gain de temps de 75% sur la réalisation d’un taraudage, Emuge Franken n’a pas cherché à améliorer un produit existant. L’industriel a conçu un taraud d’un autre type en partant véritablement d’une page blanche. L’idée était de réduire le parcours de l’outil. Le résultat est obtenu grâce à un design différent : le taraud n’a pas un profil de filet continu sur la circonférence mais présente deux peignes décalés de 180° qui réalisent la hauteur totale du filet sur un demi-tour. Une fois le taraudage réalisé, les deux peignes se trouvent en face des deux gorges obtenues lors de l’entrée. Un quart de tour suffit alors pour ressortir le taraud. Développé en collaboration avec Audi et homologué par l’université technologique de Dortmund, le Punch Tap a trouvé sa première utilisation dans la réalisation des culasses du moteur R4 du constructeur.

Le bras de mesure avec scanner de Faro obtient le trophée technologie. L’Edge Scanarm HD associe un bras polyarticulé et un système laser pour former un système de mesure portable. Le système de  compensation intégré au bras permet de conserver le même niveau de précision entre 10° C et 40° C. Avec la caméra HD, la répétabilité est de 25 microns avec une résolution de 40 à 70 microns. Outre la grande vitesse d’acquisition (560 000 points par seconde), le système permet de numériser des surfaces de pièces aux couleurs contrastées, complexes ou à forte réflectivité, grâce à son laser bleu.

Prix spécial pour un robot collaboratif

Suites aux délibérations du jury, les organisateurs d’Industrie 2015 ont décidé d’ajouter un prix spécial, non prévu au départ. Il a été remis à Akéo Plus pour son système collaboratif capable de déplacer des boîtes de poids et de taille variables. Il repose sur le robot Miiwa de Kuka, piloté par un logiciel développé par l’ENSAM de Lille et un système d’intelligence artificielle d’Akéo Plus. Le robot est capable de détecter des personnes à proximité, de s’arrêter ou de contourner des obstacles. Le robot reste très facilement contrôlable par un opérateur sans connaissance particulière de la robotique, grâce à un programme de pilotage à l’aide d’une souris.

Cette année enfin, le salon Industrie a créé le trophée du manager industriel de l’année. Il est inauguré par le patron d’une PME de 22 personnes. Jean-Claude Gas, président du sous-traitant de l’électronique Sgame, a mené un projet ISO 26000, la nouvelle norme internationale pour le développement durable et obtenu la certification au niveau le plus élevé, AAA. Pour y parvenir, le fonctionnement de l’entreprise a été modifié, avec la mise en place d’horaires libres pour tout le personnel, y compris la fabrication, associée à un véritable intéressement, 20% du résultat avant impôt. "Pour mener ce projet, nous avons été très seuls, explique Jean-Claude Gas. Nous ne connaissions aucune entreprise à ce niveau pour nous aider ou nous guider dans la démarche. Nous avons dû financer une formation à cette norme et Métallurgie du Rhône nous a aidés sur la partie environnementale et juridique. Mais c’est surtout grâce à l’engagement complet de l’ensemble du personnel que nous avons pu obtenir la certification."

Patrice Desmedt

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus