Du Sud-Est au Duplex... Retour sur les sept générations du TGV, qui fête ses 40 ans

Le train à grande vitesse (TGV) fête ses quarante ans. Sept générations de trains se sont succédé depuis 1981, et ont embarqué près de 3 milliards de passagers. 

Partager
Du Sud-Est au Duplex... Retour sur les sept générations du TGV, qui fête ses 40 ans
Reconnaissable à sa livrée orange, le TGV Sud-Est a été la première génération mise en service en 1981 en France.

Il y a 40 ans, la naissance du TGV donnait une seconde vie au transport ferroviaire français. La première génération nommée TGV Sud-Est, permettait en 1981 de réaliser la liaison Paris-Lyon en 2h40, contre 4 heures précédemment. Depuis, sept générations de TGV se sont succédé et composent aujourd’hui le parc des 369 rames en France.

Au cours de ces quatre décennies, les changements se sont moins concentrés sur la vitesse (celle-ci exigeant une consommation exponentielle d’énergie à partir de 300 km/h) que sur l’ergonomie et la motorisation.

Le TGV Sud-Est et sa mythique livrée orangée

Inauguré en grande pompe par le président Mitterrand en 1981, le TGV Sud-Est est la première génération à avoir pulvérisé le record de vitesse en atteignant les 380 km/h. Son dessinateur, Jacques Cooper, s’est inspiré de la Porsche Murène. Ce TGV a été construit de 1978 à 1985. Aujourd’hui, plus aucun TGV Sud-Est n’est en circulation. Les dernières rames ont été retirées entre 2018 et 2019.

Le TGV Sud Est lors du record mondial de vitesse sur rail de 380 km/h. Crédit : SNCF médiathèque Michel Henri

La rupture du TGV Atlantique

Cette deuxième génération de TGV, arrivée en 1989, marque une rupture sur de nombreux plans. Nouveau style et nouvelle motorisation, fonctionnant au courant alternatif synchrone. « Le passage au courant alternatif a permis de gagner 75% de temps de maintenance, explique à L'Usine Nouvelle Patrick Dehaene, de la direction du matériel SNCF. Sur la précédente génération, il fallait 8 heures et deux personnes pour assurer la maintenance d’un train. »

Ces TGV possèdent également un réseau informatique sur l’ensemble de la rame, permettant de se débarrasser des installations filaires. Aujourd'hui, seuls 28 des 105 TGV Atlantique sont encore en circulation en France.

Le TGV Atlantique avec sa livrée bleu et argent. Crédit : SNCF

Les TGV Réseau pour l’international

Dans la continuité des TGV Atlantique apparaissent les TGV Réseau (1992) en motorisation tricourant et quadricourant pour voyager vers l’Italie, la Belgique et les Pays-bas et l’Allemagne.

Crédit : SNCF, Nelso Silva

Les TGV Duplex à deux étages

Le succès du TGV est tel que les lignes sont saturées. En dix ans, la fréquentation a augmenté de 70%. A défaut de pouvoir faire plus long, on les fait plus haut. Le TGV Duplex (1995) avec ses deux étages, marque une petite révolution en termes d’ergonomie, accueillant 510 places, au lieu des traditionnelles 360 places.

Crédit : Alaric Favier

Les TGV Dasye à motorisation asynchrone

Cinquième génération de TGV, le Dasye (2005) est une déclinaison de Duplex, mais avec un moteur alternatif asynchrone. « La motorisation alternative asynchrone est plus fiable, plus costaude que le moteur alternatif synchrone », précise Patrick Dehaene, ce qui permet de réduire la maintenance par rapport au duplex.

Crédit : Alain Stoll

Les rames Paris-Ostfrankreich-Süddeutschland pour la Suisse

Les TGV POS reprennent la base d’un chaudron identique au Duplex, mais n’ont qu’un seul étage. Une vingtaine de ces modèles est en circulation aujourd’hui.

Les Euroduplex, aujourd'hui roi des TGV

Dernière génération actuellement en service, les Euroduplex sont la dernière version de train à deux étages avec une motorisation alternative asynchrone. Ils peuvent circuler en Espagne, en Allemagne et Suisse et en France. C’est la version plus répandue représentant 30% du parc de TGV, avec 122 rames. Une déclinaison, baptisée Océane, accueille 550 places au lieu des 510 traditionnelles.

Crédit : SNCF

Et bientôt... Le futur TGV M, moins gourmand en énergie

Cette prochaine génération de TGV est censée voir le jour en 2024 sur les rails de France. Avec un meilleur aérodynamisme et un poids réduit, le TGV M permettrait des économies d'énergie de 20% et une réduction des émissions de CO2 à hauteur de 32%.

Le TGV M en construction chez Alstom. Crédit : Alstom

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Logistique et manutention

Rayonnage à deux côtés pour armoires Raaco

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

974 - ST PIERRE

Acquisition de véhicules de transport en commun de type minicars.

DATE DE REPONSE 13/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS