Du salon de Francfort à l'amiante du métro, une semaine d'industrie

Le salon automobile de Francfort, en Allemagne, un nouvel épisode pour l'affaire Servier en France, une explosion sur le site nucléaire de Marcoule, et une affaire d'amiante dans le métro parisien : bilan de cette deuxième semaine de septembre 2011.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Du salon de Francfort à l'amiante du métro, une semaine d'industrie

Fil Rouge : le salon de Francfort
Le salon automobile de Francfort ouvre ses portes aux visiteurs le 15 septembre, en pleine crise boursière. Pourtant, les 900 exposants sont plutôt sereins. Le marché mondial de l'automobile a progressé de 5% sur le premier semestre 2011, un résultat qui pousse donc à l'optimisme.

Parmi les commentaires à retenir sur la conjoncture, celui de Martin Winterkorn, PDG de Volkswagen : "Si les prochains mois ne seront pas de tout repos, le groupe est bien préparé", dit-il. Le patron de Daimler, Dieter Zetsche, considère de son côté que "pour le moment, notre secteur n'est pas affecté par les inquiétudes des marchés financiers".

Mais tous les constructeurs ne s'accordent pas sur cette vision de l'avenir. PSA Peugeot Citroën est un des rares constructeurs qui suit une ligne pessimiste. Philippe Varin, le PDG, annonce même un effort supplémentaire de réduction de coûts. PSA va donc "adapter ses effectifs d'interimaires et de sous-traitants d'ici à la fin de l'année" entre autres mesures.

Le salon de Francfort 2011, c'est également l'occasion de faire des annonces importantes. Volkswagen précise ainsi que le rachat de Porsche sera finalisé d'ici à 2014. Toyota annonce le lancement de modèles hybrides électriques dès 2012. Tandis que BMW compte recruter 3 500 personnes en 2012, et que Renault-Nissan va renforcer son alliance avec Daimler.

Lundi 12 septembre
Un frisson d'inquiétude parcourt la France ce lundi à la mi-journée : une explosion détruit un four sur le site nucléaire de Marcoule, dans le Gard. Fukushima est encore dans tous les esprits, et l'angoisse est immédiate.

Si un mort et quatre blessés graves sont à déplorer, l'accident survenu sur un four de traitement de déchets faiblement radioactifs restera sans effet sur l'environnement. Aucune fuite dangereuse n'est constatée par les autorités compétentes. Aucune mesure de protection des populations n'est mise en place. L'accident est clos le soir même.

Mardi 13 septembre
Le laboratoire Servier connait sa première audience en référé dans le cadre de l'affaire Mediator. Une victime du médicament demande 120 000 euros à l'entreprise pour préjudice physique et moral.

Le lendemain, mercredi, une nouvelle révélation fait rebondir l'affaire : Servier serait intervenu pour faire modifier un rapport du Sénat à son avantage. Claude Griscelli, l'ancien directeur général de l'Inserm, est directement mis en cause et accusé d'avoir corrigé cette étude en faveur du laboratoire Servier. Il s'en explique dans une interview accordée à L'Usine Nouvelle.

Mercredi 14 septembre
L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) reçoit mercredi les documents nécessaires au lancement des stress tests des centrales nucléaires françaises. A lui seul, EDF a fourni 7 000 pages de rapports. L'ASN rendra un avis sur ces documents fin 2011.

Jusqu'à fin octobre, l'organisme va mener des inspections ciblées dans les centrales. Il a également demandé des études sur des configurations exceptionnelles, par exemple la rupture des digues du grand canal d'Alsace à proximité de Fessenheim (Bas-Rhin).

Jeudi 15 septembre
Les perspectives pour l'emploi dans l'industrie sont bonnes. Selon une enquête de L'Usine Nouvelle, 63 000 emplois seront créés d'ici à fin 2011 par les entreprises industrielles et leurs sociétés de service.

Outre les chiffres, la qualité des recrutements est également un bon signe. Beaucoup ont prévu de recruter en CDI. 72% des sociétés interrogées déclarent avoir des difficultés pour recruter.

Vendredi 16 septembre
L'amiante revient sur le devant de la scène. L'Usine Nouvelle révèle que les lignes 7 et 8 du métro parisien contiennent des quantités importantes de ce matériau de construction et d'isolation jugé dangereux pour la santé. Les travaux nécessaires pour assainir les rames ne sont pas prévus par la RATP.

Les dirigeants de la société AnsaldoBreda, qui rénove actuellement les rames de la ligne 13, affirment que les voitures du métro sont largement contaminées par l'amiante. Les lignes 7 et 8 sont de la même époque, mais les travaux ont été annulés. Tous les détails dans l'article d'Olivier Cognasse.

Dans le secteur du transport aérien, Air France-KLM officialise sa commande géante d'avions long-courriers : 50 achats fermes et 60 options. La compagnie aérienne a choisi la voie du compromis entre Airbus et Boeing, avec un léger avantage pour l'avionneur européen. En juin dernier, le député UMP, Bernard Carayon, avait lancé une pétition pour qu'Air France-KLM commande une majorité d'Airbus, au nom du patriotisme économique.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS