Du rouge en vue en Europe, inquiétudes autour de la Fed

par Blandine Henault
Du rouge en vue en Europe, inquiétudes autour de la Fed
Les principales Bourses européennes sont attendues en nette baisse lundi à l'ouverture. Les contrats à terme signalent un repli de 0,84% pour le Dax à Francfort et de 0,74% pour le FTSE à Londres. De premières indications disponibles donnent par ailleurs le CAC 40 en baisse de 0,39% à l'ouverture. /Photo d'archives/REUTERS/Simon Dawson

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en nette baisse lundi à l'ouverture, après le froid jeté vendredi par le président de la Réserve fédérale de Saint-Louis, James Bullard, qui a évoqué une première hausse de taux dès l'an prochain et une inflation durable.

Les contrats à terme signalent un repli de 0,84% pour le Dax à Francfort, de 0,74% pour le FTSE à Londres et de 0,98% pour l'EuroStoxx 50.

De premières indications disponibles donnent par ailleurs le CAC 40 en baisse de 0,39% à l'ouverture.

Vendredi, l'indice parisien a déjà reculé de 1,46% et perdu 1,2% sur l'ensemble de la semaine, mettant fin ainsi à une série de quatre semaines consécutives de hausse.

Si les marchés d'actions ont réussi à digérer sans trop de pertes les annonces moins accommodantes que prévu de la Réserve fédérale mercredi, les propos de James Bullard en fin de semaine ont semé le doute.

Ce dernier a déclaré vendredi prévoir une première hausse de taux dès l'année prochaine pour contenir une inflation plus élevée qu'attendu et qui se révélera, selon lui, plus durable.

Dans ce contexte, les investisseurs suivront de près les interventions attendues dans la semaine de plusieurs responsables de la Fed, dont celle du président Jerome Powell, qui sera auditionné mardi par la commission de la Chambre des représentants sur la crise du coronavirus.

La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, interviendra pour sa part ce lundi devant la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen.

La semaine sera aussi marquée par la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, jeudi, et par la publication des indices d'activité PMI "flash" en Europe, mercredi.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices américains signalent pour l'heure un repli de 0,2% à 0,5% lundi pour l'ouverture, après déjà une fin de semaine dans le rouge.

L'indice Dow Jones a cédé vendredi 1,58%, à 33.290,08 points, le S&P-500 a perdu 1,31%, à 4.166,45 points et le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 0,92% à 14.030,38 points.

Sur la semaine, le Dow Jones a accusé un repli de 3,45%, son plus fort repli hebdomadaire depuis octobre dernier, le S&P a reculé de 1,94% - sa plus mauvaise semaine depuis février - et le Nasdaq s'est replié de 0,32%.

EN ASIE

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo chute de 3,58% à l'approche de la clôture, repassant sous le seuil des 28.000 points pour la première fois en un mois. Aux craintes liées aux propos de James Bullard, s'ajoute le renchérissement du yen, qui pèse sur les valeurs exportatrices de la cote.

Les inquiétudes autour de l'évolution de la politique de la Fed pénalisent aussi les Bourses chinoises: l'indice CSI 300 des grandes capitalisations abandonne 0,51%.

TAUX

En dépit des propos très "faucon" de James Bullard, les rendements obligataires américains évoluent en nette baisse.

Le rendement des Treasuries à 30 ans est repassé sous le seuil de 2% pour la première fois depuis février et celui des emprunts à 10 ans recule de près de sept points de base, à 1,3893%, son plus faible niveau depuis la fin février.

Il a touché un plus bas plus tôt en séance à 1,354%.

Selon John Plassart, stratège chez Mirabaud Securities, ce repli s'explique par les rachats d'obligations de la Fed et des autres banques centrales, par un "short squeeze" massif (liquidation forcée de positions vendeuses) et des facteurs techniques.

CHANGES

Le dollar, quant à lui, a profité à plein des anticipations de resserrement prématuré de la politique monétaire de la Fed et se maintient lundi à un plus haut depuis la mi-avril face à un panier de devises de référence.

Il a gagné la semaine dernière 1,9%, sa plus forte hausse hebdomadaire depuis mars 2020.

En conséquence, l'euro est retombé à un plus bas depuis le 6 avril, autour de 1,1860.

De son côté, le yen avance de 0,3% alors que les craintes entourant la Fed pèsent sur les actifs risqués et favorisent en retour vers les valeurs dites refuge.

PÉTROLE

Les cours du brut progressent lundi, soutenus par les anticipations d'une une forte demande pendant la saison estivale et par une pause dans les discussions visant à relancer l'accord sur le nucléaire iranien, qui pourrait indiquer un retard dans la reprise des livraisons de l'Iran.

Le baril de Brent avance de 0,27% à 73,71 dollars et celui du brut léger américain gagne 0,39% à 71,92 dollars.

(édité par Nicolas Delame)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS