Du porc dans des spaghettis bolognaises en conserve en Belgique

Des traces de porc ont été découvertes dans des spaghettis à la bolognaise vendus en conserve sous la marque Carrefour Discount et commercialisés en Belgique, selon des tests effectués par l'une des principales associations de consommateurs belge. Le distributeur a assuré avoir retiré de la vente le lot concerné.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Du porc dans des spaghettis bolognaises en conserve en Belgique

Après avoir effectué des tests sur des spaghettis à la bolognaise vendus en conserve sous la marque Carrefour Discount en Belgique, l'une des principales associations de consommateurs belge, Test-Achats, a indiqué y avoir trouvé des traces de porc.

Contacté par l'AFP, Carrefour Belgique a indiqué avoir immédiatement retiré le lot concerné de la vente. Nous avons immédiatement lancé des analyses auprès d'un laboratoire indépendant et un audit auprès du fournisseur pour contrôler la traçabilité et l'origine des matières premières dans nos produits", a indiqué le distributeur.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Carrefour Belgique a en outre assuré que ce produit était "développé en Belgique et uniquement destiné au marché belge". Sur le site français de Carrefour Discount, ce produit n'est par exemple pas proposé.

Pas de cheval... mais du porc et du poulet

En plein scandale de la viande de cheval, Test-achats a effectué des tests sur 29 produits à base de viande (lasagnes, raviolis, hamburgers, saucisses, sauce bolognaise, viande mijotée) vendus en Belgique. "Tous les produits ont été soumis à un test ADN afin de détecter la présence de matériel génétique de boeuf, de porc, de poulet, de dinde, de mouton, de chèvre et de cheval. Nous avons seulement trouvé des ADN de boeuf, de porc et de poulet", précise l'association sur son site internet.

Dans les conserves de spaghetti bolognaise conditionnés en portions de 415 grammes sous la marque Carrefour Discount - entre 30 et 60% d'ADN de porc ont ainsi été repérés, alors que cela n'était pas mentionné sur l'étiquette, précise l'association.

Test-achats a également découvert de l'ADN de poulet dans un petit pain fourré à la viande de boeuf. "Mais il se peut que la présence d'oeufs dans la composition du pain en soit responsable", ajoute l'association qui demande à ce que des tests plus précis soient effectués par les autorités belges sur ce cas avant de dévoiler la marque concernée.

Julien Bonnet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS