Du plan de soutien à l'automobile à l'incertitude sur Doux : une semaine d'industrie

Le secteur automobile a décidé de ne pas prendre de vacances cet été, bringuebalé par les plans sociaux et les mauvais résultats, au centre de l'actualité industrielle. En ces temps de publication de résultats semestriels, les industriels gardent le cap mais ne peuvent échapper à la morosité économique liée à la crise de l'euro.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Du plan de soutien à l'automobile à l'incertitude sur Doux : une semaine d'industrie

Le fait marquant

Semaine encore très chargée pour le secteur automobile, quinze jours après l'annonce du vaste plan social de PSA Peugeot Citroën prévoyant 8 000 suppressions d'emploi et la fermeture de l'usine d'Aulnay. Après Arnaud Montebourg la semaine dernière, c’est au tour du Premier ministre Jean-Marc Ayrault de demander des comptes au président du directoire de PSA Philippe Varin le 23 juillet, lors d'une entrevue à Matignon. En est ressortie une volonté commune de limiter la casse et de trouver des solutions pérennes pour les salariés et le groupe.

Le 25 juillet, pendant que devant le siège de PSA les syndicats maintiennent la pression sur la direction du groupe, le comité central d'entreprise se réunit avec un objectif : détailler les mesures qui permettraient d'économiser 1,5 milliard d'euros. Le plan, baptisé "Rebond 2015", porte sur trois volets : restructurer l’outil industriel et R&D du groupe, réduire les investissements et renforcer l'alliance avec General Motors grâce à la coentreprise sur les achats et la mise en place de plateformes modulaires.

En fin de matinée, les ministres Arnaud Montebourg et Michel Sapin dévoilent le plan de soutien à la filière automobile et précise les actions majeures qui seront mise en place pour la soutenir et la relancer en France. Les mesures annoncées ne semblent pas faire l’unanimité chez les équipementiers et les sous-traitants.

Jeudi 26 juillet, Philippe Varin détaille sa stratégie pour PSA devant les députés et sénateurs. Il assure notamment vouloir mener des plans de revitalisation des sites d'Aulnay et de Rennes, en association avec les élus locaux.

L’automobile ne quitte décidément plus l’agenda du pouvoir exécutif. Le lendemain, François Hollande plaide en faveur du plan de soutien à la filière auto lors d'une visite au centre technique de l'équipementier Valeo. Le président de la République découvre les technologies développées par ce centre de R&D, notamment pour les véhicules propres, sur lesquels il souhaite concentrer les efforts du plan de soutien.

Lundi 23 juillet

Les bons résulttas commerciaux à venir n'y pourront rien changer. L'avionneur américain Boeing fait face à des problèmes sur son 787. Cinq appareils ont dû être immobilisés et réparés par la compagnie aérienne ANA à cause d'un souci de corrosion sur les moteurs Rolls-Royce.

Toujours dans l'aviation, le PDG d'Air France Alexandre de Juniac jette un pavé dans la mare en annonçant de but en blanc ne pas avoir de plan B autre que les 5 000 suppressions de postes envisagées il y a un mois pour redresser la compagnie aérienne francaise.

Retour de la bonne entente des trois opérateurs télécoms Orange, SFR et Bouygues Telecom autour d'une cause commune, le déploiement du réseau mobile de quatrième génération, la 4G, avec une première expérimentation dans la ville de St-Etienne.

Mardi 24 juillet

Les offres de reprise définitives du groupe volailler Doux sont déposées suite au placement en redressement judiciaire en juin.

Suite à un entretien avec le Premier ministre et la ministre de l’Ecologie, les ONG regrettent le manque de clarté du gouvernement sur les gaz de schiste. Toutefois le dialogue reste ouvert entre les protagonistes, et la grande conférence environnementale prévue pour les 14 et 15 septembre prochains permettra d'évoquer plus amplement ces sujets.

Côté défense, la France et la Grande-Bretagne signent deux accords-cadres sur les drones. Les ministres de la Défense Jean-Yves Le Drian et Philip Hammond se rencontrent à Londres pour évoquer les partenariats industriels sur les drones et les missiles. La France va notamment s’équiper de quelques drones tactiques "Watchkeeper", fabriqués par le français Thales et l'israélien Elbit, pour une mission d’évaluation.

Sur fond de morosité économique, les industriels ont toujours le moral en berne : l’indicateur synthétique de climat des affaires calculé par l’Insee atteint même son niveau le plus bas depuis début 2010.

Mercredi 25 juillet

Londres est en ébullition à quelques jours de l'ouverture des XXXe Jeux Olympiques d'été. Le site de L'Usine Nouvelle se met à l'heure olympique en proposant chaque jour une série sur les industriels, petits et grands, qui font bénéficier les JO de leur savoir-faire ou de leurs innovations.

Le constructeur Renault salue le plan de soutien à l'automobile du gouvernement, notamment les mesures en faveur des véhicules électriques. Mais contre toute attente, il annonce l'ajournement du lancement de sa voiture électrique Zoé : prévue pour l'automne 2012, la citadine ne sortira qu'au premier trimestre 2013.

Boeing atteint sa vitesse de croisière : le constructeur aéronautique américain affiche un bénéfice net meilleur qu'attendu au deuxième trimestre, et annonce dans la foulée la vente considérable de 100 appareils, dont 90 737 MAX, à la compagnie AeroMexico.

Un pilote, deux ingénieurs et trois techniciens de vol salariés d’Eurocopter se tuent à bord d'un hélicoptère Cougar lors d’un vol de contrôle dans les gorges du Verdon, dans les Alpes de Haute-Provence. La filiale d'EADS basé à Marignane accuse le coup, le bureau Enquête Accidents (BEAD) du ministère de la Défense est chargé de l'enquête pour comprendre l'origine du drame.

Jeudi 26 juillet

Un nouvel accord de compétitivité est signé à PSA Sevelnord : en contrepartie d'un gel des salaires, le pourcentage de l'intéressement serait augmenté et accompagné d'une prime de 350 €. Les organisations syndicales ont approuvé l'accord, sauf la CGT, minoritaire, qui l'a rejeté.

Encore un rebondissement dans le dossier Doux. Alors que les offres de reprise s'accumulent sur le bureau du tribunal de commerce de Quimper, des bruits émanant des syndicats du groupe volailler assurent que le PDG Charles Doux serait prêt à céder la majorité de son groupe à la banque Barclays, plutôt que d'accepter la reprise par un consortium spécialisé dans l'agroalimentaire.

Si dans l'automobile et l'agroalimentaire la crise se fait ressentir de plein fouet, l'énergie, et plus particulièrement le pétrole, sont toujours des valeurs sûres. Le groupe français de services pétroliers Technip publie ses résultats : au cours du deuxième trimestre, ses bénéfices ont fortement progressé. De quoi rester serein pour 2012 et confirmer ses prévisions.

Vendredi 27 juillet

Renault publie ses résultats semestriels : rattrapé par la crise, le groupe automobile souffre de la baisse de ses ventes en Europe mais réussit à rester dans le vert en dégageant un bénéfice.

En marge de la publication de résultats semestriels supérieurs aux attentes, EADS annonce un nouveau report dans la mise en service de son nouvel avion de ligne long-courrier A350, attendu au second semestre 2014. La faute au problème de perçage des ailes... et un nouveau revers pour le programme le plus surveillé de l'avionneur européen Airbus.

Le groupe Doux n'est pas près d'être fixé sur son sort. Les juges du tribunal de commerce de Quimper mettent en délibéré leur jugement sur la reprise du groupe volailler, tandis que le procureur de la République requiert un maintien de la période d'observation pendant encore quatre mois.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    DOUX
ARTICLES LES PLUS LUS