Du PET 100% végétal pour Orangina

Suntory et Anellotech ont développé un prototype de bouteille à partir de paraxylène dérivé de copeaux de bois et de monoéthylène glycol issu de mélasse. -

Partager
Du PET 100% végétal pour Orangina

Il y a quelques semaines, Coca-Cola présentait une nouvelle version de sa PlantBottle en polyéthylène téréphtalate (PET) issu à 100% de matières végétales. Le fruit d’une coopération avec Virent, Changchun Meihe et UPM. Cette fois, c’est le groupe de boissons japonais Suntory qui dévoile des prototypes de bouteille en PET d’origine végétale également, produits pour Orangina en France et l’eau minérale Suntory Tennensui au Japon.

Bois et mélasse

Le PET est produit à partir de deux composants : 70% d’acide téréphtalique (PTA) et 30% de monoéthylène glycol (MEG). Le PTA provient de paraxylène végétal dérivé de copeaux de bois, selon la technologie Bio-TCat de l’américain Anellotech. Le MEG, lui, est fabriqué à partir de mélasse. Suntory l’utilise déjà depuis 2013 au Japon sur sa marque Suntory Tennensui. Ce PET est tout aussi recyclable que son homologue d’origine fossile. « L’importance de cette technologie réside aussi dans le fait que le PTA est produit à partir de biomasse non-alimentaire pour éviter toute concurrence avec la chaîne alimentaire, tandis que le MEG est également dérivé de matières premières non-alimentaires », signale Tsunehiko Yokoi, directeur général de Suntory Monozukuri Expert. De surcroît, Suntory projette à l’avenir d’intégrer ce nouveau bioplastique à du PET produit à partir de déchets post-consommation.

Avantage concurrentiel

« Cette réalisation est le résultat de plus de dix ans de développement approfondi et minutieux de la part d’Anellotech, en collaboration avec Suntory et d’autres partenaires, précise David Sudolsky, Pdg de l’entreprise américaine de chimie verte. L’avantage concurrentiel du paraxylène généré par Bio-TCat tient à l’efficacité de la technologie, qui fait appel à un procédé catalytique thermique en une seule étape, en passant directement de la biomasse aux composés aromatiques que sont le benzène, le toluène et le xylène. Elle permet aussi de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre dans la production du PET par rapport au paraxylène d’origine fossile, d’autant plus qu’il génère l’énergie nécessaire au procédé à partir de la matière première de la biomasse elle-même. » De son côté, Tomomi Fukumoto, directeur du développement durable chez Suntory Holdings, souligne que le groupe de boissons « s’est engagé dans ce travail de développement de solutions d’emballage durable depuis 1997. Ce prototype de bouteille PET 100% végétal met en lumière non seulement la voie à suivre pour atteindre notre objectif de proposer 100% de bouteilles en PET entièrement durable en 2030, mais aussi notre ambition de neutralité carbone sur l’ensemble de la chaîne de valeur d’ici à 2050. »

Première usine commerciale

Suntory vise une commercialisation de cette bouteille « dès que possible ». Le procédé ayant été largement éprouvé avec du pin à encens dans l’usine pilote d’Anellotech à Silsbee (Texas), aux Etats-Unis, l’entreprise et ses partenaires de R&D, ingénierie et licences, les français Ifpen et Axens, ont lancé les travaux d’ingénierie pour la conception de la première usine commerciale.

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS