Du mobile à l'automobile, BlackBerry mise désormais sur la voiture autonome

BlackBerry a annoncé le 19 décembre un partenariat avec le fabricant de puces japonais Renesas Electronics, l'université de Waterloo et la plate-forme technologique Polysinc. Avec cette démarche, le géant canadien cherche à se construire un avenir dans la voiture autonome.

Partager
Du mobile à l'automobile, BlackBerry mise désormais sur la voiture autonome

Le groupe de Waterloo, dans l'Ontario, a inaugure le 19 décembre, en présence du Premier ministre canadien Justin Trudeau, un centre de recherche et de développement sur la conduite sans chauffeur. Son directeur général John Chen a annoncé un investissement de 100 millions de dollars canadiens, soit 71,6 millions d'euros, et estimé que le projet pourrait permettre la création de 650 emplois sur quelques années. Le secteur en plein essor de la conduite autonome attire non seulement les constructeurs automobiles mais aussi les géants des nouvelles technologies.

Autrefois connu pour ses combinés équipés d'un clavier, Blackberry est désormais un nain sur le marché de la téléphonie mobile dominé par Apple et Samsung. Le groupe s'est retiré progressivement de la fabrication des téléphones mobiles pour se concentrer sur les logiciels et les outils de gestion de ces appareils. Sa filiale QNX, qui devait servir de base pour un nouveau système d'exploitation, travaille désormais sur la manière dont son logiciel installé dans les véhicules interagit avec les capteurs, les caméras et autres composants nécessaires à la voiture autonome.

"QNX fournit l'infrastructure permettant de créer des algorithmes de haute qualité et de recueillir les données des capteurs de manière fiable", explique Sebastian Fischmeister, un professeur à l'Université de Waterloo qui travaille avec QNX depuis 2009.

"Notre but est de fournir la base logicielle pour ces plates-formes de calcul haute performance", a déclaré John Wall, responsable de QNX lors d'une interview vendredi.

BlackBerry et les équipes de recherche de l'université ont obtenu le mois dernier le feu vert des autorités canadiennes pour tester sur route des véhicules Lincoln de Ford équipés de logiciel de conduite autonome. Le groupe canadien a également signé un accord pour travailler directement avec le constructeur de Detroit qui prévoit de lancer d'ici 2021 des véhicules autonomes destinés notamment à l'auto-partage.

Selon John Wall, le groupe canadien est en discussions avancées pour un partenariat similaire avec "plus d'un ou deux" autres constructeurs majeurs. Blackberry estime cependant qu'il faudra du temps pour que les voitures autonomes soient pleinement opérationnelles. QNX gère déjà les systèmes de divertissement et de télématique dans des millions de voitures, offrant ainsi aux constructeurs automobiles et aux acteurs du secteur tels que Tesla, Uber Technologies et Alphabet, maison mère de Google, des éléments sur l'évolution de cette technologie.

"S'il (Blackberry) peut apporter la preuve qu'il a une solution d'ensemble et la sécurité qui va avec, il pourrait dominer de façon absolue le marché" pour les systèmes d'exploitation de véhicules autonomes, estime Sam Fiorani, analyste chez Auto Forecast Solutions.

Blackberry n'est cependant pas à l'abri de la concurrence d'autres acteurs, expliquent les analystes. Les fabricants de puces comme Intel pourraient par exemple être tentés d'offrir gratuitement aux constructeurs automobiles logiciels et outils de sécurité dans l'espoir de se rattraper sur la vente de matériels.

"Certaines de ces entreprises peuvent se permettre de perdre beaucoup d'argent pour gagner des parts de marché", a déclaré Chris Rommel, directeur de la recherche sur les technologies embarquées au cabinet VDC Research.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison

0 Commentaire

Du mobile à l'automobile, BlackBerry mise désormais sur la voiture autonome

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS