Du gaz issu des boues d’épuration à Strasbourg

A partir de mi-2015, Strasbourg sera alimenté, en petite partie, par du biogaz issu de traitement de boues d’épuration. Une première en France.

Partager

Du gaz issu des boues d’épuration à Strasbourg

A partir de mi-2015 rapporte l’AFP, la station d'épuration exploitée par Lyonnaise des Eaux et Degrémont injectera du gaz dans le réseau de distribution de Strasbourg. Pour mener à bien ce projet, il faut construire une unité de purification du gaz issu des boues d’épuration, dont la première pierre a été déposée ce mardi 2 septembre. Ce projet, baptisé Biovalsan, a été lancé en 2012

Ce biogaz, qui est du méthane quasi-pur - identique à celui extrait des formations géologiques naturelles - est issu d’un procédé de fermentation à base de bactéries. Même s’il s’agit de la quatrième plus importante station de France, le volume de gaz produit et purifié est relativement modeste : environ 1,6 million de m3 de biométhane par an, l’équivalent de 5 000 logements à faible consommation.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

40 000 foyers en 2020

Comme pour le biogaz issu de la fermentation des déchets ménagers et industriels dans des méthaniseurs, l’utilisation du biogaz issu de station d’épuration s’est heurtée jusqu’alors à des barrières réglementaires qui imposent des niveaux de pureté suffisante et des preuves de son innocuité pour la santé publique.

Selon le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, les stations d’épuration pourraient alimenter environ 40 000 foyers d’ici 2020.

Ludovic Dupin

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS