Du courant très continu

L'usine de demain ne s'arrêtera jamais. Pour cela, elle devra pouvoir compter sur un approvisionnement électrique sans faille, en dépit des perturbations externes et parfois internes. Les solutions, onduleurs en tête, sont de plus en plus performantes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Du courant très continu

Derrière chaque machine, chaque ordinateur, une prise de courant, un câble. On a tendance à l'oublier. Jusqu'au jour où une panne électrique (coupure, sous ou surtension, dérive en fréquence...) sabote le travail d'une journée, voire davantage.

« Une coupure de courant chez un constructeur automobile ou une "fab" de circuits intégrés, c'est très vite plusieurs millions d'euros de passif », souligne Paul-François Cattier, le directeur France du fabricant d'onduleurs grenoblois MGE UPS Systems (Schneider Electric). Dans l'industrie verrière, le pépin se transforme même en désastre pour peu que la matière vienne à se solidifier.

Les menaces qui pèsent sur le réseau

> Variations de tension
> Coupures et microcoupures
> Parasites
> Déformations d'onde (harmoniques)

Les réponses

> Onduleurs
> Compensateurs d'harmoniques
> STS (systèmes de transfert de source)

Une gestion fiable de l'énergie

Longtemps sous-estimés, ces risques sont de plus en plus pris en compte. Au plus haut niveau. Et pour cause... Ce qu'il est convenu d'appeler « plan de continuité de l'activité » participe aujourd'hui au calcul de la valeur financière des entreprises. D'autant plus que les usines sont plus informatisées, automatisées et sans stock. L'usine du futur, c'est sûr, ne pourra pas se permettre la moindre rupture de son approvisionnement électrique. Une aubaine pour les MGE, APC, Powerware et autres Liebert, qui travaillent d'arrache-pied à la conception de solutions de gestion d'énergie 100 % fiables ou peu s'en faut.

Cette quête de sécurité relance aussi certaines solutions techniques jusque-là secondaires, comme le stockage cinétique de l'électricité. Des systèmes développés par des entreprises comme Socomec ou Piller. Chez MGE, cet effort se traduit par l'initiative « Intelligent Power for Business Continuity », axée sur la très haute disponibilité électrique mais aussi sur l'évolution des solutions en fonction des besoins de l'entreprise.

Concrètement, un onduleur capable de monter en puissance grâce au rajout d'éléments se paie aujourd'hui le même prix qu'un modèle non évolutif alors qu'il était trois fois plus cher par le passé. De même, la présence de fonctions de communication et de contrôle à distance est aujourd'hui la norme. Les onduleurs, munis de leurs logiciels de supervision, empruntent désormais le réseau informatique de l'établissement, et dialoguent sans problème avec la GTB (gestion technique du bâtiment).

Planification des opérations de maintenance, surveillance de batteries, relevées de mesure, alertes : tout est entièrement automatisé et conçu pour maximiser la fiabilité de l'approvisionnement électrique. A tel point qu'on parle maintenant d'installations « résilientes », c'est-à-dire assez robustes pour supporter plusieurs dysfonctionnements simultanés sans pour autant cesser de fonctionner. Pierres angulaires de ce dispositif, les STS (systèmes de transfert de source) peuvent à tout moment et de façon transparente basculer d'une alimentation à l'autre en fonction de critères qualité prédéfinis.

Autres équipements clés, les compensateurs d'harmoniques, placés entre les sources de tension et les sources de pollution électrique (éclairage fluorescent, alimentations à découpage, variateurs de vitesse), mesurent en temps réel le spectre des harmoniques présents sur le réseau et lui appliquent le courant nécessaire pour annuler les déformations constatées. La souplesse poussée dans ses derniers retranchements.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne
>> haut de page


Jean-Charles Guézel

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS