Du "Chevalgate" au lancement de la Renault Zoé : les dix actus industrielles de la semaine

La semaine a encore été marquée par l'affaire de la viande de cheval retrouvée dans des pièces à base de boeuf. Toute l'Europe est concernée. Le gouvernement français et Bruxelles sont sur le front pour faire la lumière sur ce scandale alimentaire. Le Mobile World Congress n'a pas engrangé de grandes annonces, tandis que le secteur automobile fêtait le lancement en fanfare des voitures électriques de Renault et Bolloré. Côté social, les salariés de Goodyear Amiens nord veulent créer une Scop, tandis que ceux du groupe porcin Gad SAS font face à un redressement judiciaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Du

Le "Chevalgate" prend de l'ampleur et s'étend hors des frontières d'Europe

Le scandale de la viande de cheval a continué de marquer la semaine et de s'étendre. Le 25 février, les services vétérinaires tchèques indiquent que de la viande de cheval a été découverte dans des boulettes étiquetées bœuf, fournies au géant suédois Ikea. Le fabricant de meubles retire ses boulettes du marché dans 24 pays. Le 26, c'est la marque Panzani qui est touchée, après la découverte de cheval dans ses raviolis en conserve. Le 27, de nouveaux produits sont touchés par une présence de viande de cheval, notamment en Russie. Le même jour, le ministre délégué à l'Agroalimentaire prend la direction de Dubaï pour défendre la viande bovine française au plus grand salon alimentaire du Moyen-Orient. Un marché à conquérir pour les exportations françaises.

Pas de grandes annonces au salon du mobile MWC 2013

Les présentations faites en amont ont gâché l’effet de surprise de l’édition 2013 du Mobile World Congress. Toutefois, le finlandais Nokia a présenté un ensemble de nouveaux mobiles, déclinant sa gamme de prix et de couleurs. Les membres de la fondation Mozilla ont annoncé un OS mobile open source. Destiné aux terminaux simples et aux pays émergents, cet OS propose une alternative aux iOS et Android des géants Apple et Google. Le russe Yota a créé le buzz avec son smartphone qui se transforme en liseuse quand on le retourne. A la veille du salon, Samsung a eu du mal à convaincre de l’originalité de son Galaxy Note 8, un phablet (contraction de phone et tablet) de plus, qui ne se différencie que par son stylet.

Automobile : l’électrique, enfin !

Deux compactes électriques sont attendues sur le marché début mars, la Zoé de Renault et la Bluecar de Bolloré. Grâce à ces nouveaux modèles, les constructeurs français mettent fin à une attente de près de 40 ans. Déjà en 1968, un reportage de l’ORTF posait la question : "à quand la voiture électrique ?". Aujourd’hui, Renault et Bolloré espèrent séduire le conducteur lambda. La firme au losange serait même en train d’étudier la possibilité de fabriquer une version électrique de la Twingo.

Présidence du Medef : la saga continue

Le président d’OMEA Telecom, Geoffroy Roux de Bézieux, a déclaré sa candidature au Medef dans un article du Figaro le 26 février. Sa campagne, résumée dans un document de dix pages, devrait séduire les industriels. Le 28 février, le président du Groupe des fédérations industrielles (GFI), Pierre Gattaz, a appelé le Medef à prendre une décision à propos de la candidature de Laurence Parisot. En effet, un comité statutaire du Medef doit décider, lors d’une réunion prévue le 18 mars, si la patronne des patrons peut se présenter encore une fois à sa propre succession. Dans le Monde daté du 2 mars, Laurence Parisot annonce officiellement son intention de briguer un troisième mandat. Thibault Lanxade, un candidat officiel à la présidence du Medef, a livré à l’Usine Nouvelle ses réactions face à cette annonce.

Une Scop pour sauver le site Goodyear d'Amiens-nord

Après l’annonce de fermeture de l’usine de pneumatiques d’Amiens nord par la direction de Goodyear Dunlop France, la CGT du site a défendu l’idée d’une Scop, le 26 février. Ce modèle de société coopérative et participative est une entreprise dont les salariés détiennent la majorité des parts et sont associés à la gestion. Fiodor Rilov, l’avocat du syndicat CGT de Goodyear, a annoncé aux 200 des 1 173 salariés réunis sur le parking de l’usine qu’ils pourraient réaliser "le même projet que celui qui devait être mis en oeuvre par Titan". Jeudi 28 février, la CGC a qualifié cette idée de "farce".

Les déboires de l'avion de chasse américain F-35

Les retards et les coûts supplémentaires s'accumulent pour le programme militaire américain F-35, le chasseur omnirôle de dernière génération conçu par Lockheed Martin. Le 19 février, le Pentagone ordonne l'immobilisation des 54 appareils actuellement testés par l'US Air Force. En déplacement en Australie, le chef du programme pour le Pentagone Christopher Bogdan tape du poing sur la table. Il reproche à Lockheed Martin (le fabricant de l'avion) et Pratt & Whitney (le motoriste) de ne pas s'engager assez pour le bon développement du programme et la réduction des coûts. Le 27 février, le Pentagone annonce que les inspections menées sur les moteurs des F-35 immobilisés n'ont montré aucune nouvelle défaillance hormis celle constaté sur un appareil. Les chasseurs devraient reprendre les essais dès la semaine prochaine.

EADS en grande forme financière, mais l'A350 reste un risque

Le 27 février, le groupe européen d’aéronautique et de défense publie d’excellents résultats annuels, essentiellement portés par la bonne santé Airbus. Le chiffre d'affaires d'EADS atteint 56,48 milliards d'euros, en hausse de 15% et son bénéfice d'exploitation avant exceptionnels a augmenté de 68% à 3,0 milliards d'euros en 2012. Pour autant, l'A350, le nouveau moyen porteur d'Airbus, reste un programme à risque pour EADS. Le groupe a déjà passé une charge de 124 millions d'euros en 2012 et pourrait en passer de nouvelles en 2013 avec le remplacement des batteries lithium-ion de l'appareil par des traditionnelles en nickel-cadmium.

Coup de théâtre avec l'annulation du PSE chez Unilever-Fralib

Le 28 février, la cour d'appel d'Aix-en-Provence, saisie par le comité d'entreprise, annule le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) présenté par Unilever pour Fralib, son unité de thé et infusions de Gémenos (Bouches-du-Rhône). Unilever se voit donc dans l'obligation de recommencer son PSE. Pour la direction française du géant anglo-néerlandais de l'agroalimentaire, "toute reprise d’activité sur l’usine Fralib par Unilever est exclue". Les syndicats, eux, crient victoire.

Les déboires de l'EPR d'Areva en Finlande et en Tchéquie

Fin 2011, Luc Oursel, le patron d’Areva, annonçait vouloir vendre dix réacteurs EPR d’ici à 2016. Lundi 25 février, le consortium finlandais Fennovoima a décidé d'arrêter un appel d'offres auquel participaient Areva et le japonais Toshiba pour un réacteur nucléaire de forte puissance dans le nord du pays, à Pyhäjoki. Le Finlandais est entré en négociation exclusive avec Toshiba. Ce rejet vient s’ajouter à deux précédents échecs. Pourtant, Areva a réaffirmé son objectif de vendre les dix réacteurs lors de la présentation des résultats 2012, le 1er mars.

Six mois de redressement judiciaire pour le groupe porcin Gad SAS

Le 28 février, le tribunal de commerce de Rennes place le groupe d'abattage de porcs Gad en redressement judiciaire. L'entreprise bretonne avait déposé son bilan en fin de semaine dernière. 1 700 salariés sont concernés par la procédure. La filière porcine dans son ensemble se trouve au bord du gouffre.

Elena Bizzotto et Elodie Vallerey

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    GOODYEAR AMIENS
ARTICLES LES PLUS LUS