Du carton valorisé en mobilier

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Du carton valorisé en mobilier

Parmi les exposants du salon Pollutec, les grands industriels côtoient de petites PME. Elles tentent elles-aussi de promouvoir des solutions souvent originales. Parmi elles, la société Kami Kraft et sa fondatrice Fabienne Angaud. Son credo : Pourquoi considérer le carton alvéolaire comme un sous-matériau ? Isolant, léger et très solide (il supporte une tonne au mètre carré), il est traditionnellement utilisé pour alléger les bétons ou protéger des pièces très lourdes pendant leur transport. Il est par ailleurs souvent caché sous des matières plus nobles, par exemple à l’intérieur de plateaux de tables recouvertes d’une fine couche de bois. Kami Kraft a choisi une voie originale : détourner le carton de son usage premier en façonnant des fauteuils, des tables ou des présentoirs. Plutôt dans l’air du temps car ce mobilier conjugue les aspects design et environnementaux.

Le carton alvéolaire est fabriqué à base de papier issu du recyclage d’emballages de grandes surfaces. Le bois n’est-il pas plus durable et écologique ? « Ça dépend de quel bois il s’agit, d’où il vient et ce qu’on en fait quand le meuble arrive en fin de vie », ironise Fabienne Angaud. Kami Kraft fait appel à des fournisseurs concentrés dans un rayon de 350 kilomètres et chacun de ses déchets peut être à nouveau valorisé en pâte à papier. Pour des petites sociétés comme celle-ci, l’enjeu du salon est clairement de trouver des partenaires. D’abord parce que le procédé encore un peu artisanal pourrait tout à fait être industrialisé. Ensuite dans l’espoir de croiser quelques distributeurs au détour d’une allée.

0 Commentaire

Du carton valorisé en mobilier

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS