Quotidien des Usines

Drouault modernise son usine mancelle

, , ,

Publié le

La plus ancienne usine du Mans encore en activité, Drouault, vient de bénéficier d’un investissement de 3,5 millions d’euros pour sa modernisation.

Drouault modernise son usine mancelle
Drouault a investi 3,5 millions dans la modernisation de son usine du Mans dont cette machine en bois pour le triage des plumes et duvets, copie des anciens modèles.
© Dodo/Drouault

Spécialiste des couettes et oreillers en plume et duvet, Drouault s’est équipé pour plus de 2,5 millions d’euros d’un nouveau système de lavage et de traitement des plumes et duvets. Cet investissement comprend l'acquisition de nouvelles laveuses, trieuses et mélangeuses ainsi qu’une extension de 1 500 mètres carrés pour accueillir ces équipements qui lui permettent aujourd’hui de traiter 5 tonnes par jour sur son site du Mans (Sarthe). L’entreprise a consacré 1 million supplémentaire à une machine de soufflage pour la garniture des enveloppes et la confection de couettes en petites, moyennes et grandes séries.

Productivité accrue

La société, filiale du groupe Dodo depuis 2004, est en capacité de produire entre 500 et 700 couettes et 10 000 oreillers par jour, soit une capacité accrue de 25 %. "Nous avions besoin d’une plus grande souplesse pour pouvoir répondre en trois à quatre jours aux demandes de nos clients quand il nous fallait jusqu’à deux à trois semaines auparavant, indique Marc Cerf, président de Drouault et directeur général du groupe Dodo (550 salariés). A la clé également, une réduction de 40 % de la facture d’eau, les eaux de lavage étant désormais recyclées et réutilisées dans le process de production.

Forte hausse de la matière première

Positionnés sur les couettes moyen et haut de gamme en plume et duvet d’oie et de canard, la société est aussi en mesure de suivre la demande des marchés européens de l’hôtellerie, des magasins spécialisés et des grands magasins. "Le produit devient rare et cher car la Chine absorbe une grosse partie de la matière première alors que dans le même temps la production de canard a chuté en France. La pénurie de duvet est telle que le flocon de duvet a pris 300 % ces derniers mois", indique le président. Fort de 155 salariés et de machineries ultramodernes, Drouault annonce un chiffre d’affaires de 23,7 millions d’euros en 2012 (clos en mars 2013) contre 22,5 millions d'euros sur l’exercice 2011.

Olivia Bassi

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte