Droit d'ingérence du Medef dans le débat politique

Partager

59 % des Français jugent normal que le Medef fasse connaître ses principales positions économiques et sociales au cours de la campagne électorale présidentielle. Seuls 28 % y sont opposés et 13 % indécis.

Ce sont les chiffres tirés du sondage réalisé par l'Ipsos pour le Mouvement des entreprises de France. « Il est clair et il est encourageant que l'opinion publique approuve notre démarche », s'est bien entendu félicité Ernest Antoine-Seillière.

A une exception près, les sondés approuvent les neuf propositions plébiscitées par le Medef à l'occasion de son congrès extraordinaire à Lyon, le 15 janvier. A commencer par la mise en place de plans de formation pour les salariés, avec compte-épargne-formation (81 %) et l'assouplissement des 35 heures (75 %).

Agées de dix-huit ans et plus, les 919 personnes interrogées par téléphone les 15 et 16 mars derniers approuvent également à 71 % la mise en place de fonds de pension facultatifs comme de compléments de retraite. Ils sont aussi favorables (68 %) à l'idée d'associer les chefs d'entreprises aux décisions des pouvoirs publics ou encore à celle d'abaisser le taux d'impôt sur les sociétés au niveau moyen des pays de l'Union européenne (66 %).

Présent dans toutes les réponses, le clivage droite-gauche apparaît surtout sur la question de diminuer le taux d'impôt sur les patrimoines et la transmission d'entreprises, avec 60% d'approbation au total mais seulement 45% chez les électeurs de Jospin. Enfin, seule la proposition de remplacer les cotisations sociales maladie sur les salaires par une cotisation type CSG n'a pas recueilli l'assentiment des sondés, avec seulement 32% de personnes favorables. Un point sur lequel le Medef a décidé de faire des efforts pédagogiques.

Valérie MARCELLIN

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS