Droit à l'oubli: L'UE donne gain de cause à Google face à la Cnil

par Foo Yun Chee
Partager
Droit à l'oubli: L'UE donne gain de cause à Google face à la Cnil
Google n'a pas à appliquer le "droit à l'oubli" dans le monde entier, a tranché mardi la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), donnant gain de cause au géant américain de la recherche en ligne dans le contentieux l'opposant à la CNIL française. /Photo prise le 8 mai 2019/REUTERS/Dave Paresh

LUXEMBOURG (Reuters) - Google n'a pas à appliquer le "droit à l'oubli" dans le monde entier, a tranché mardi la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), donnant gain de cause au géant américain de la recherche en ligne dans le contentieux l'opposant à la CNIL française.

Cette décision, qui fera référence, signifie que le groupe de Mountain View sera tenu de retirer des liens renvoyant à des informations personnelles de ses résultats de recherche en Europe - lorsque la demande lui en est faite - mais pas ailleurs dans le monde.

Le litige a vu s'affronter les partisans de la protection des données personnelles plaidant pour une application mondiale du "droit à l'oubli" et les militants de la liberté d'expression et du droit à l'information.

Il faisait également figure de test de la capacité des Européens, en pointe dans la protection des données personnelles, à étendre leurs règles au-delà de leurs frontières.

"A l'heure actuelle, le droit de l'Union n'impose pas à un opérateur de moteur de recherche qui acquiesce à une demande de déréférencement (...) de procéder à un tel déréférencement sur toutes les versions de son moteur de recherche", a estimé la CJUE dans une décision rendue publique ce mardi.

"Cependant, le droit de l'Union exige qu'un opérateur de moteur de recherche procède à un tel déréférencement sur les versions de son moteur de recherche disponibles dans tous les Etats membres", ajoute-t-elle.

La Commission nationale informatique et liberté (Cnil) avait infligé en 2016 une amende de 100.000 euros à Google pour ne pas avoir déréférencé des informations sur l’ensemble des extensions géographiques de son nom de domaine(“.fr”, “.com” par exemple) dans le cadre du "droit à l'oubli".

Google a contesté cette sanction devant le Conseil d'Etat qui a saisi la CJUE.

VIE PRIVÉE CONTRE DROIT À L'INFORMATION

"C'est une bonne chose de voir que la Cour est d'accord avec nos arguments", a réagi Google dans un communiqué tandis que la CNIL a indiqué qu'elle appliquerait la décision.

Le droit à l'oubli a été consacré par une décision de la CJUE en 2014, prévoyant que les internautes européens ont la faculté de demander à ce qu’une information les concernant soit “déréférencée”.

Si ce droit leur est accordé à l’issue d’une délibération qui doit notamment arbitrer entre droit à la vie privée et droit à l’information, le contenu n’apparaîtra plus dans les résultats de recherche même s’il continuera d’exister sur le site d’origine.

L'organisation britannique de défense de la liberté d'expression Article 19 s'est félicitée de l'explication de texte donnée ce mardi par la cour européenne.

"Les tribunaux ou les régulateurs des données personnelles en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne ne devraient pas être en mesure de déterminer les résultats de recherche que peuvent voir les internautes en Amérique, en Inde ou en Argentine", a-t-elle fait valoir.

Patrick Van Eecke, du cabinet d'avocats DLA Piper, estime en revanche que cette décision risque de limiter l'effectivité du droit à l'oubli.

"Cela pourrait être frustrant pour des gens qui verront que des personnes en dehors de l'Europe pourront toujours accéder à des résultats de recherche déréférencés en effectuant la même recherche sur Google à New York, Shanghai ou à un autre endroit dans le monde", explique-t-il.

(Foo Yun Chee, Jean-Philippe Lefief et Gwénaëlle Barzic pour le service français, édité par Sophie Louet)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS