Draghi défend l'indépendance de la BCE après les critiques de Rome

BRUXELLES (Reuters) - Les banques centrales doivent rester indépendantes des gouvernements pour pouvoir contrôler l'inflation, a dit vendredi le président de la Banque centrale européenne (BCE), cible de critiques par des responsables italiens après ses remarques sur la situation de l'Italie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Draghi défend l'indépendance de la BCE après les critiques de Rome
Les banques centrales doivent rester indépendantes des gouvernements pour pouvoir contrôler l'inflation, a dit vendredi le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi (photo), cible de critiques par des responsables italiens après ses remarques sur la situation de l'Italie. /Photo prise le 25 octobre 2018/REUTERS/Kai Pfaffenbach

"Une banque centrale ne doit pas être asujettie à une domination politique ou budgétaire et doit être libre de choisir les instruments les plus appropriés pour s'acquitter de son mandat", a déclaré Mario Draghi lors d'une intervention à Bruxelles.

(Balazs Koranyi, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS