Technos et Innovations

Douze (vraies) innovations pour moins de greenwashing et plus de bonnes idées dans l'emballage

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les alternatives au plastique arrivent dans l'emballage, sous la pression de consommateurs de plus en plus attentifs au bilan environnemental de leurs produits. L'Usine Nouvelle en a sélectionné douze.

Douze (vraies) innovations pour moins de greenwashing et plus de bonnes idées dans l'emballage
Vittel s'engage, comme sa maison-mère Nestlé qui vise la neutralité carbone en 2050.
© Nestlé Waters

On l’a vu avec le bisphénol, les produits de substitution ne sont pas toujours mieux-disants que ceux qu’ils remplacent. La disparition annoncée des plastiques à usage unique a provoqué un afflux de couverts et pailles sans plastique, pour la plupart importés. Le Bureau européen des unions de consommateurs a récemment étudié 76 contenants et pailles en papier-carton. Un sur six contenait des amines aromatiques (dérivés d’hydrocarbures) et presque tous des filtres UV, dont certains toxiques, cancérogènes ou mutagènes. Dans la vaisselle en bambou, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a constaté plusieurs dépassements de taux de mélamine et de formaldéhydes, utilisés pour lier les fibres ou la poudre de bambou. Pour séduire un consommateur de plus en plus engagé pour l’environnement et s’adapter à une réglementation en pleine évolution, les industriels redoublent d’effort pour réduire ou substituer le plastique. L’Usine Nouvelle a retenu douze innovations.

Daddy fait maigrir son paquet de sucre

En attendant un nouvel uniforme en kraft brun pour toute la gamme courant 2020, le sachet de sucre de canne bio – le Profil pack – s’est métamorphosé en novembre. Il arbore désormais un emballage en papier kraft brut (non blanchi) qui réduit de 70 % sa part de plastique et de 20 % son poids total. La quantité d’encre a aussi été revue à la baisse.

Paprec et LSDH  recyclent les bouteilles  de lait en PET opaque

Du gris perlé plutôt que du blanc pour habiller les bouteilles de lait longue conservation... Courageux, ce changement s’opérera dans les prochains mois chez Carrefour, puis chez ses concurrents qui se fournissent chez les participants au consortium qui a développé une chaîne bottle-to-bottle pour recycler le PET opaque. Ce mélange de polyéthylène téréphtalate, de dioxyde de titane (pour la couche blanche) et de noir de carbone (pour la couche interne noire) hante les recycleurs de PET depuis des années. Grâce au recycleur Paprec et au laitier LSDH, qui ont rallié les fabricants de préformes et bouteilles SGT et PDG Plastiques, ces bouteilles honnies ont enfin un débouché. Reste à systématiser la collecte séparée, pour laquelle les partenaires industriels en appellent à l’éco-organisme Citeo.

Unilever emballe ses Magnum au recyclé

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte